Bourse

Sociétés

La valeur du jour à Paris - AIR FRANCE-KLM : les investisseurs espèrent une nomination rapide du nouveau PDG

AOF - 15 août 2018


(AOF) - Air France-KLM (+0,73% à 8,842 euros) est une nouvelle fois à l'honneur à la Bourse de Paris. A l'affût de toute information suggérant un règlement rapide de la question de la gouvernance de la société, les investisseurs accueillent favorablement ce matin l'article de Libération. Selon le quotidien, un Conseil d'administration de la compagnie aérienne est convoqué demain, jeudi, afin d'entériner la nomination de Benjamin Smith comme futur PDG.

Le nom du n°2 d'Air Canada circule depuis plusieurs semaines après que la candidature de Philippe Capron, directeur financier de Veolia, a explosé en vol fin juin-début juillet.

Contacté par AOF, un porte-parole d'Air France-KLM a déclaré que "le processus est toujours en cours. Aucune décision n'est prise à ce jour."

Air France-KLM est dirigé par une présidente par intérim, Anne-Marie Couderc, depuis mi-mai. L'ancien PDG, Jean-Marc Janaillac, avait alors démissionné après avoir été désavoué par ses salariés. Mais la direction intérimaire n'a aucun mandat pour négocier la politique salariale en vigueur au sein du groupe, principale pomme de discorde avec les syndicats alors que la partie tricolore de l'alliance, Air France, doit améliorer sa compétitivité et réduire ses coûts.

D'ailleurs, le président du syndicat des pilotes, Philippe Evain, a déjà dit ce week-end tout le mal qu'il pense d'une nomination de Benjamin Smith à la tête d'Air France-KLM. "Nous pensons qu'il faut un dirigeant connaissant les spécificités du dialogue social français, qui maîtrise les détails du marché aérien européen et les forces en présence, entre les compagnies low-cost et les compagnies historiques. C'est très différent de ce qui se passe au Canada", a-t-il lâché au Parisien.

Signe de la tension qui règne au sein du groupe, les pilotes de KLM, cousine d'Air France dans l'alliance, ont récemment menacé d'une grève pour obtenir des hausses de salaires, selon la presse néerlandaise.