Bourse

Sociétés

La valeur du jour à Paris - AXA : résultats et endettement meilleurs que prévu, un cocktail apprécié

AOF - 02 août 2018


(AOF) - AXA (+1,13% à 21,93 euros) a pris la tête d’un indice CAC 40 comportant un nombre restreint de valeurs en hausse, bénéficiant d’une performance semestrielle meilleure que prévu et de l’abaissement de son objectif d’endettement. Sur les six premiers mois de l’année, l'assureur a vu son résultat opérationnel progresser de son côté de 4% (+9% en organique) à 3,298 milliards, dépassant le consensus Reuters d’un peu plus de 200 millions d’euros. AXA a présenté des profits en amélioration en dépit du recul de 1% du chiffre d'affaires à 53,6 milliards d'euros.

A changes constants, il a augmenté de 3%.

S'agissant de sa solidité financière, AXA a achevé le premier semestre avec un ratio de solvabilité II à 233%, en hausse de 28 points par rapport à 2017.

"Les résultats du premier semestre confirment qu'AXA est sur la bonne voie pour son plan stratégique Ambition 2020, les tendances sous-jacentes de toutes les divisions étant favorables", a commenté Jefferies.

Outre la performance opérationnelle meilleure que prévu, les investisseurs saluent le nouvel objectif de ratio d'endettement. La nouvelle fourchette cible est 25% à 28% d'ici 2020 au plus tard contre 28% à ce même horizon précédemment. Cet objectif ne dépend pas de futures cessions d'actions de sa filiale américaine AXA Equitable Holdings, Inc, a précisé l'assureur, qui a introduit en Bourse 24,5% du capital en mai. La réduction de l'endettement est l'une des principales priorités de l'assureur.

Jefferies explique que la nouvelle guidance devrait pousser les investisseurs à juger le titre moins risqué. Les investisseurs s'inquiétaient du levier financier du groupe depuis l'annonce en mars de l'acquisition de l'assureur américain, XL, pour 15,3 milliards de dollars.

Hier a été annoncée la cession potentielle d'AXA Life Europe, plateforme spécialisée dans la conception, la production et la distribution des produits "Variable Annuities" d'AXA en Europe à Cinven pour 1,165 milliard d'euros. Une telle opération permettrait de réduire le ratio d'endettement de 1 point, précise Jefferies.

Toujours à propos d'XL, UBS souligne pour sa part que l'intégration progresse bien, avec une réduction de 40% de son exposition aux catastrophes naturelles par rapport à 2017.