Bourse

Sociétés

La valeur du jour à Paris - JCDECAUX s'envole, Berenberg verrait d'un bon oeil un partenariat avec GOOGLE

AOF - 16 août 2018


(AOF) - JCDecaux accélère son rebond après avoir clôturé avant-hier à son plus bas niveau de l'année. Suite à son modeste gain de 0,15% hier, le titre bondit de 5,99% aujourd'hui, à 27,7 euros. A la manoeuvre se trouve l'analyste de Berenberg qui a relevé de Conserver à Acheter sa recommandation sur JCDecaux auquel il fixe un objectif de cours, inchangé, de 32 euros. Ce dernier adopte une vue plus "constructive" sur le dossier de l'afficheur français après sa récente sousperformance. L'annonce fin juillet d'une rentabilité inférieure aux attentes au premier semestre a entrainé la baisse de l'action.

Dans le même temps, Berenberg voit dans l'intérêt pour l'affichage extérieur prêté à Google une opportunité pour le spécialiste français. L'analyste fait référence à un article du magazine allemand WirtschaftsWoche selon lequel le géant américain chercherait à nouer des partenariats avec des gestionnaires de panneaux digitaux en Allemagne, mais aussi aux Etats-Unis et au Royaume-Uni.

Certes, note Berenberg, Google aurait les moyens d'acquérir une société du secteur mais pourrait se heurter à des résistances politiques. De surcroit, compte tenu de la nature contractuelle de l'industrie, le groupe américain pourrait être confronté à des départs de clients. "Cela ferait plus de sens pour Google de nouer un partenariat avec JCDecaux qui est le leader mondial avec des contrats à long terme, pour monétiser ses panneaux digitaux dans les aéroports, les gares et les rues", estime le broker.

Au-delà, Berenberg souligne que l'arrivée de Google dans le domaine de l'affichage extérieur serait sans doute un argument de plus pour attirer de nouveaux clients sur ce segment. Si le roi des "data" débarque en proposant un ciblage encore plus précis des usagers, les annonceurs devraient être prêts à se lancer. Ainsi, la demande devrait croitre, soutenant les prix et les volumes.

Au passage, le moteur de recherche américain viendrait faire concurrence à la société Kinetic, propriété de WPP, qui est déjà spécialisée dans ce ciblage publicitaire, dit "programmatique". Une telle confrontation serait favorable au secteur, juge l'analyste.

"Même sans Google, nous pensons que le développement de JCDecaux dans le programmatique, à travers son investissement dans la plateforme VIOOH, devrait soutenir ses revenus. Si JCDecaux monétise l'ensemble de son parc de panneaux digitaux, cela pourrait accroitre son bénéfice par action de plus de 50%", conclut Berenberg.