Bourse

Sociétés

KERING au firmament

AOF - 25 avril 2018


(AOF) - Kering a bondi de 4,61% à 458,40 euros après avoir atteint un record de 470,80 euros. Le titre, largement en tête du CAC 40, a été soutenu par l'impressionnante performance réalisée par le groupe de luxe au premier trimestre. Toujours dopée par sa marque vedette, Gucci, la société de François-Henri Pinault a vu ses ventes bondir de 36,5% à taux de changes constants pour atteindre 3,11 milliards d'euros. Le consensus tablait sur 24% "seulement". Gucci, qui génère à elle toute seule 60% de l'activité de Kering, a enregistré une croissance organique de 49%, du jamais vu.

Les analystes, qui escomptaient 24%, ne cachent pas leur sidération à l'image de Jefferies qui évoque des chiffres "stellaires".

Le style hippy chic et baroque du créateur romain Alessandro Michele n'en finit plus de conquérir les Chinois, les riches quinquagénaires de Los Angeles comme les "millenials" (20-35 ans) de tous les pays. Cette génération, qui plébiscite les achats sur Internet ou Kering est à la pointe, compte maintenant pour plus de la moitié de son chiffre d'affaires de la marque florentine.

Cette dernière, qui a donc une énième fois battu les pronostics, pourra-t-elle poursuivre cette dynamique dans les trimestres à venir ? Lors d'une conférence téléphonique avec la presse, Jean-Marc Duplaix, directeur financier de Kering, a dit tabler sur une normalisation de la croissance de la marque en 2018, "mais à un rythme qui restera très élevé".

Un point de vue partagé par Oddo BHF qui prévient que les niveaux atteints seront certainement plus compliqués à tenir dans le temps. Le marché semble attendre de Kering une surprise positive tous les trimestres désormais, souligne le broker qui s'interroge : "contrat rempli jusqu'à maintenant, mais ce jeu dangereux se répétera-t-il tous les trois mois ?"

Dans l'attente, le bureau d'études a relevé de 445 à 480 euros son objectif de cours sur Kering tout en réitérant sa recommandation d'Achat.

Jefferies a confirmé également sa recommandation d'Achat et son objectif de cours de 460 euros sur Kering, société qu'il qualifie de " The sultans of Bling".

Barclays a lui revu à la hausse son objectif de cours sur le titre de 450 à 480 euros tout en maintenant sa recommandation Surpondérer. Selon le courtier, Gucci ne suscite plus seulement l'imagination des consommateurs mais aussi des investisseurs.

Enfin, UBS a relevé son objectif de cours sur le titre à 510 euros tout en réitérant son opinion d'Achat. Comme ses confrères, le broker attend désormais avec intérêt la journée investisseurs du 7 juin prochain.