Bourse

Sociétés

La valeur du jour à Paris - Les banques françaises pénalisées par la crise de la livre turque

AOF - 10 août 2018


(AOF) - A l’instar des autres indices européens, le CAC 40 souffre en particulier de la baisse des valeurs bancaires, la baisse de la livre turque se transformant en crise. BNP Paribas perd 3,60% à 52,23 euros, Crédit Agricole 1,93% à 12,19 euros et Société Générale 2,1% à 36,375 euros. Selon le Financial Times, la BCE s’inquiète de l’exposition de plusieurs banques à la Turquie, en particulier BBVA, UniCredit et BNP Paribas.

L'institution européenne craint que certains emprunteurs turcs ne soient pas couverts contre la faiblesse de la livre turque et commencent à faire défaut sur leurs emprunts libellés en monnaie étrangère.

BNP Paribas est principalement présent en Turquie via la banque TEB, dont elle détient un peu plus de 70% du capital. Interrogée par AOF, la banque de la rue d'Antin n'a pas souhaité faire de commentaires.

La consultation de son rapport annuel montre que son exposition à ce pays est limitée. Dans ce document, la banque française précise qu'elle réalise 1,2% de son résultat courant avant impôt dans ce pays. S'agissant de l'exposition vis-à-vis des contreparties exerçant leur activité principale en Turquie, les engagements commerciaux représentaient au 31 décembre 2017 2% du total des engagements bruts, bilan et hors bilan, du groupe. De même, le risque souverain turc est limité à 1,5% de l'exposition souveraine du portefeuille bancaire et est porté essentiellement par le groupe TEB.