Bourse

Sociétés

RENAULT soutenu par la vente de 4,7% du capital par l’État

AOF - 03 novembre 2017


(AOF) - Le PDG de Renault Carlos Ghosn doit être satisfait. L'Etat a enfin cédé 4,73% du capital du constructeur français pour 1,2 milliard d'euros. Avec cette cession, ll redescend à 15,01% du capital après avoir empoché une plus-value de 55 millions d'euros. Surtout, l'Etat respecte une promesse prise en avril 2015. A l'époque, le gouvernement avait acquis ces 4,73% afin de bénéficier des droits de vote doubles. Une démarche qui avait été mal accueilli par Carlos Ghosn. En Bourse, les investisseurs saluent ce désengagement partiel de l'Etat. Le titre a bondi de 3,93% à 90,00 euros.

Renault a acquis 10 % des 14 millions d'actions cédées par l'État en vue de la réalisation d'une offre aux salariés et anciens salariés du groupe, afin de leur permettre de participer aux performances. Les actions restantes ont été cédées à des investisseurs institutionnels.

Avec cette vente, l'État poursuit le plan de cession de ses participations dans des entreprises non stratégiques entamé avec Engie en début septembre.

Soulignant que cette cession pourrait inciter l'alliance Renault-Nissan à modifier sa structure capitalistique afin de la rendre plus efficace, UBS a confirmé sa recommandation d'Achat et son objectif de cours de 100 euros sur le titre.

Barclays a également salué l'opération qui devrait être bénéfique pour l'action. Le bureau d'études a confirmé sa recommandation Surpondérer et son objectif de cours de 101 euros.