Bourse

Sociétés

SODEXO : les investisseurs sanctionnent un début d'exercice décevant

AOF - 11 janvier 2018

(AOF) - Sodexo (-5,12% à 104,70 euros) a signé la plus forte baisse du CAC 40 après avoir publié un chiffre d'affaires inférieur aux attentes au titre de son premier trimestre 2017/2018 clos fin novembre. Ces derniers jours, plusieurs analystes ont certes fait part de leurs craintes d'un ralentissement de l'activité du groupe français sur cette période mais ce dernier s'est avéré encore plus marqué qu'attendu. Au premier trimestre, Sodexo a ainsi enregistré une croissance organique de son chiffre d'affaires de 1,9%, sous le consensus de 2,3%.

Au cours des trois mois précédents, le groupe avait vu son activité croitre de 3,5% à périmètre et changes constants.

En données publiées, le chiffre d'affaires trimestriel de Sodexo est ressorti à 5,312 milliards d'euros, en baisse de 2,6%. Il était attendu à 5,380 milliards mais intègre un effet de changes plus défavorable que prévu. Sodexo a indiqué que ces derniers avaient pesé à hauteur de 4,1% sur sa croissance.

Le principal point noir de cette publication est l'évolution de l'activité du groupe aux Etats-Unis, plus particulièrement sur le segment Education. Le chiffre d'affaires de Sodexo sur ce segment aux Etats-Unis a chuté de 5,1% en organique au premier trimestre contre un consensus de -0,1%.

Des risques sur les perspectives annuelles ? Sodexo affiche sa sérénité


Cette contreperformance s'explique par un faible taux de fidélisation dans les universités l'année dernière et par un effet calendaire négatif d'un jour et demi au cours du premier trimestre 2017-2018 dans les écoles et les universités américaines. Sodexo estime que cet impact calendaire devrait être partiellement récupéré au deuxième trimestre, avec une demi-journée supplémentaire. Au niveau mondial, le pôle Education de Sodexo a vu son chiffre d'affaires reculer de 0,7% au premier trimestre en organique.

Commentant ces chiffres, Jefferies estime qu'ils pourraient entrainer une baisse des estimations du consensus pour l'ensemble de l'exercice, soulignant que Sodexo n'a jamais réussi à rattraper son retard pris en début d'exercice. Berenberg est sur une ligne analogue, maintenant sa recommandation Vendre sur Sodexo et affichant sa prudence "étant donné le bilan négatif de Sodexo en termes d'atteinte de ses objectifs".

Le groupe, pour sa part, affiche sa sérénité et a confirmé, comme attendu, ses prévisions annuelles. Sodexo vise toujours pour 2017/2018 une croissance interne du chiffre d'affaires comprise entre +2% et +4%, hors impact lié à la 53e semaine, et un maintien de la marge d'exploitation à 6,5%.

A moyen terme aussi, Sodexo garde le cap d'une croissance annuelle moyenne du chiffre d'affaires, hors effet de change, comprise entre 4% et 7%, et d'une progression annuelle moyenne du résultat d'exploitation, hors effet de change, comprise entre 8% et 10%.