Bourse

Sociétés

UBISOFT : capitalisation record de 8 milliards d'euros grâce à ses bons résultats

AOF - 08 novembre 2017


(AOF) - Ubisoft (+9,25% à 71,10 euros) a inscrit un nouveau record historique et dépasse désormais les 8 milliards d’euros de capitalisation grâce à de bons résultats au premier semestre qui confortent ses objectifs annuels. A fin septembre, une période où il enregistre traditionnellement des pertes en raison des coûts nécessaires pour préparer le lancement des jeux pour les fêtes de fin d’année, l'éditeur de jeux vidéo a réalisé un résultat opérationnel hors éléments exceptionnels de 3,1 millions d'euros. Il avait enregistré une perte opérationnelle de 61,8 millions un an plus tôt.

Cette performance s'explique à la fois par le dynamisme de son activité et par la composition des revenus. Ces derniers ont bondi de 65,7% à 466,2 millions, dont 264,2 millions (+85,8%) au deuxième trimestre contre un objectif d'environ 190 millions. Les ventes semestrielles ont été soutenues en particulier par le succès des jeux Mario+Rabbids : Kingdom Battle, Rainbow Six Siege, Ghost Recon Wildlands.

Dans le détail sur le semestre, les revenus digitaux ont bondi de 69,1% à 342,6 millions d'euros, et ceux du back catalogue (anciens jeux) de 47,9% à 379,4 millions d'euros. Plus rentables, ils ont permis à la marge brute de représenter 83,7% du chiffre d'affaires contre 80,5% un an auparavant.

Ubisoft confirme ses objectifs annuels et 2018/2019

En dépit de ces bons résultats et du démarrage prometteur d'Assassin's Creed Origins, Ubisoft s'est contenté de confirmer ses objectifs annuels. Le groupe est en effet confronté à un impact des changes négatif et le second semestre concentre tous les lancements de jeux les plus importants, dits AAA, dont Assassin's Creed Origins, Far Cry 5 et The Crew 2. Ubisoft devrait réaliser près des trois quarts de ses ventes annuelles sur cette période, qui est en outre très concurrentielle, les autres éditeurs mettant en œuvre la même stratégie.

Sur l'exercice 2017-2018, clos fin mars, le groupe cible un chiffre d'affaires d'environ 1,7 milliard d'euros et un résultat opérationnel hors éléments exceptionnels d'environ 270 millions. Le chiffre d'affaires du troisième trimestre 2017-2018 est attendu aux alentours de 630 millions, en hausse d'environ 19%.

Ubisoft a aussi confirmé ses objectifs pour l'exercice 2018-2019 : un chiffre d'affaires d'environ 2,1 milliards, un résultat opérationnel de 440 millions et un free cash-flow de 300 millions d'euros.

La famille Guillemot confortée face à Vivendi

Ces nouveaux bons résultats renforcent la position de la famille Guillemot (15,4%) qui bataille depuis deux ans contre Vivendi, désormais le premier actionnaire d'Ubisoft avec 26,6% du capital. Depuis l'entrée au capital du groupe de médias, elle n'a cessé de souligner qu'Ubisoft n'avait pas besoin de son appui pour réussir.

Or, quelques jours avant le 20 novembre, date à partir de laquelle Vivendi pourrait disposer de droits de vote doubles, l'action Ubisoft a déjà plus que doublé depuis le début de l'année.

Vivendi aura alors le choix entre mettre une partie de ses titres au porteur pour rester sous les 30% des droits de vote, céder des actions ou lancer une OPA. Ce dernier scénario est jugé de moins en moins probable par le marché étant donné la capitalisation boursière atteinte par l'éditeur de jeux vidéo.