Bourse

Sociétés

La valeur du jour à Wall Street CVS s'offre AETNA pour 69 milliards de dollars

AOF - 04 décembre 2017


(AOF) - L'union fait la force. Pris en tenaille entre le politique, qui s'insurge contre l'inflation des prix des médicaments, et l'arrivée probable d'Amazon sur le marché, la chaîne de pharmacies CVS Health et l’assureur Aetna ont décidé de fusionner. L'opération est d'envergure, c'est même la plus grosse transaction de l'année à l'échelle mondiale. CVS Health, qui possède 10 000 des 18 000 drugstores des Etats-Unis, va débourser 69 milliards de dollars pour s'offrir le troisième assureur santé américain. En Bourse, Aetna gagne 1,4% à 183,84 dollars tandis que CVS perd 3,5% à 72,52 dollars.

Chaque actionnaire d'Aetna recevra 145 dollars en numéraire et 0,8378 action CVS Health Corp par titre détenu. Les actionnaires de l'assureur santé détiendront ainsi 22% du nouvel ensemble. La transaction devrait avoir un effet relutif compris entre 0% et 5% lors de la deuxième année après la finalisation de l'opération, celle-ci étant anticipée au second semestre 2018.

750 millions de dollars de synergies sont attendus à court terme, ont précisé les deux groupes.

L'opération répond à deux objectifs. Le premier est de tirer les prix des médicaments vers le bas. En se renforçant dans les mutuelles, CVS espère mieux amortir la pression qu'exerce l'Etat pour diminuer les dépenses de santé. Aux Etats-Unis, les prix ont bondi ces dernières années, les laboratoires justifiant cette inflation par les importants efforts de R&D, notamment dans la biotechnologie, pour lancer de nouveaux traitements. Cette flambée des prix provoque depuis plus d'un an une contestation massive. La candidate Hilary Clinton s'était emparée du sujet, et aujourd'hui, c'est Donald Trump qui a promis d'agir.

Le deuxième objectif est de contrer l'offensive attendue d'Amazon. Les organismes officiels américains de supervision de la pharmacie viennent d'autoriser le géant américain à vendre des médicaments en gros. Une irruption d'Amazon risque de bouleverser un secteur très concentré et donc, très rentable. En s'unissant, CVS et Aetna espèrent mieux protéger leurs marges.

Les analystes ont salué la portée stratégique de l'opération. Dans une note publiée aujourd'hui, Standard & Poor's estime qu'elle représente une opportunité attractive d’intégration verticale et devrait bénéficier aux deux sociétés. Combiner la distribution à l'assurance devait permettre à CVS d’augmenter ses revenus tout en contrôlant mieux ses coûts.

Cependant, l'agence de notation n'attend pas d'impact positif à court terme étant donné les activités très distinctes des deux groupes et l'effort d'intégration qu'il faudra engager. Enfin, S&P souligne que la transaction, qui est largement financée par de la dette, affiche des risques opérationnels élevés (financement, questions de concurrence et intégration). Dans l'attente de précisions, l'agence a placé la note "BBB+" de CVS sous surveillance négative.