Bourse

Sociétés

La valeur du jour à Wall Street - JPMORGAN voit sa rentabilité dopée par la réforme fiscale

AOF - 27 février 2018


(AOF) - JPMorgan Chase (+0,19% à 119,99 dollars) échappe de peu à la baisse de Wall Street, une progression qui s’explique plus par la hausse des taux longs que par un plus grand optimisme sur sa rentabilité. La plus importante banque américaine par la taille du bilan a annoncé, à l’occasion d’une réunion investisseurs, qu’elle anticipait désormais une rentabilité des capitaux propres tangibles à moyen terme à 17% contre 15% auparavant. JPMorgan Chase et ses actionnaires peuvent remercier Donald Trump, le relèvement de cet objectif s’explique en effet par la réforme fiscale.

 

L'impact maximum de cette dernière est d'environ 300 points de base sur la rentabilité de son capital.

Le bénéfice imposable est pour sa part anticipé entre 44 et 47 milliards de dollars à moyen terme contre 39,4 milliards de dollars en 2017. Ce qui pour Jefferies induit un bénéfice net compris entre 33 et 36 milliards de dollars.

La banque américaine cible par ailleurs un ratio de fonds propres durs compris entre 11% et 12%.

Elle prévoit aussi de continuer de distribuer la totalité de ses bénéfices à ses actionnaires.

Cette année, les revenus d'intérêts sont attendus entre 54 et 55 milliards de dollars contre 51,4 milliards en 2014 tandis que ceux générés par les commissions sont anticipés en progression d'environ 7% après avoir atteint 52,2 milliards de dollars l'année dernière. Les coûts sont pour leur par anticipés à moins de 62 milliards de dollars, hors un impact de 1,2 milliard liée à des changements comptables, à comparer avec 58,5 milliards de dollars l'année dernière.