Bourse

Sociétés

La valeur du jour à Wall Street - TWITTER : purge chez ses utilisateurs et en Bourse

AOF - 27 juillet 2018


(AOF) - A l’instar de Facebook hier, Twitter se fait voler dans les plumes à Wall Street où l’action décroche de 18,25% à 35,10 dollars, soit le recul le plus prononcé de l’indice S&P 500. La baisse de capitalisation n’a rien à voir car le site de microblogging ne pèse que 26,4 milliards de dollars en Bourse. Jeudi, Facebook avait vu s’envoler en fumée près de 120 milliards de dollars de capitalisation. Les investisseurs sanctionnent un nombre d’abonnés et de perspectives décevants.

Cette sanction est d'autant plus sévère que Twitter avait enregistré des progrès sur le plan opérationnel, qui avaient culminé au quatrième trimestre, avec un résultat net positif.

Malheureusement, cette publication remet sur le devant de la scène sa principale faiblesse : son incapacité à faire croître de façon suffisante sa base d'utilisateurs. Cette dernière a même reculé au deuxième trimestre, le site de microblogging comptait 335 millions d'utilisateurs actifs chaque mois, soit un millions de moins sur le trimestre. Les analystes interrogés par FactSet anticipaient en moyenne 338,5 millions d'utilisateurs actifs.

Le groupe fait le nettoyage dans les comptes suspicieux (faux comptes, compte spammeurs…) et compte le poursuivre. En conséquence, Twitter a averti que le nombre d'utilisateurs actifs mensuels devrait reculer encore d'environ 5 millions pendant le trimestre en cours.

Twitter a pourtant enregistré entre avril et juin un troisième trimestre d'affilée avec les comptes dans le vert. Il a dégagé un bénéfice net de 100 millions de dollars, soit 13 cents par action, contre une perte nette de 116 millions de dollars. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 17 cents, en ligne avec le consensus Reuters.

Le chiffre d'affaires a, lui, progressé de 24% à 711 millions de dollars, dont 601 millions de dollars de revenus publicitaires, en progression de 23%.Le marché était plus pessimiste à 696 millions de dollars.

Les prévisions d'un Ebitda ajusté compris entre 215 et 235 millions n'ont pas non plus été à la hauteur des attentes.