Bourse

Sociétés

La valeur du jour à Wall Street - XEROX abandonne son projet de rapprochement avec Fujifilm, le titre chute

AOF - 14 mai 2018


(AOF) - Xerox chute de 8,49% à 27,61 dollars et se retrouve à la dernière place du S&P 500. Les investisseurs ne digèrent pas l'abandon du projet de rapprochement présenté fin janvier par Xerox et Fujifilm. Il prévoyait la fusion du groupe américain avec la coentreprise que ce dernier détient avec Fujifilm, qui opère sous l'enseigne Fuji Xerox. Outre le fait que ce projet offrait des opportunités opérationnelles, il était assorti de la promesse d'un dividende spécial de 2,5 milliards de dollars, ou 9,80 dollars par action.

Officiellement, Xerox a donc jeté l'éponge en raison "des modifications significatives apportées aux comptes audités par rapport aux résultats de Fuji Xerox non audités qui avaient été présentés à Xerox au moment de la signature de l'accord".

Mais le groupe s'est surtout retrouvé sous la pression de deux actionnaires activistes Carl Icahn et Darwin Deason, tous deux très critiques envers le directeur général de la société et le projet de rapprochement avec Fujifilm. Darwin Deason a même déposé une plainte contre Jeff Jacobson, estimant qu'il n'avait pas le droit de continuer les discussions avec Fujifilm.

Ces deux investisseurs sortent donc gagnants de cette affaires après l'abandon du projet de rapprochement. De surcroit, Icahn a obtenu de placer deux de ses hommes aux postes de président du Conseil et de directeur général de Xerox.

Ainsi, aux termes de l'accord que Xerox a accepté de signer avec les deux activistes, son directeur général Jeff Jacobson va quitter son poste, remplacé par John Visentin. Surtout, Keith Cozza, directeur général d'Icahn Enterprises, va prendre la présidence du Conseil d'administration de Xerox. En contrepartie, Icahn va retirer sa liste de candidats aux postes d'administrateurs qu'il préparait pour la prochaine assemblée générale du groupe.

Enfin, le nouveau Board de Xerox va "étudier toutes les alternatives stratégiques pouvant maximiser la valeur pour les actionnaires".