Bourse

Sociétés

La valeur du jour en Europe - HSBC en repli après une publication trimestrielle en demi-teinte

AOF - 06 août 2018


(AOF) - La saison de publication des résultats dans le secteur bancaire se prolonge aujourd’hui avec ceux de la première banque européenne par la taille du bilan, HSBC. Le moins que l’on puisse dire est qu’ils ne suscitent pas l’enthousiasme, le titre perdant 0,53% à 712 pence, ce qui le place dans le milieu du peloton des baisses. Les profits ont dépassé les attentes, mais les investisseurs s’interrogent sur la capacité de la banque à faire progresser ses revenus plus rapidement que ses coûts, comme promis. Le ratio de fonds propres durs est également décevant.

Au deuxième trimestre, le bénéfice imposable de HSBC a progressé de 11,8% à 5,957 milliards de dollars (5,15 milliards d'euros), dépassant les attentes des analystes.

En données ajustées, il a reculé de 1% à 6,1 milliards de dollars alors qu'il a chuté de 82% en Europe à 241 millions de dollars. Le bénéfice imposable ajusté a en revanche bondi de 20% en Asie à 4,6 milliards de dollars. Cette région a représenté 88% des profits d'HSBC.

Les analystes attribuent ces résultats meilleurs que prévu pour l'essentiel aux provisions pour dépréciations de créances plus faibles qu'attendu à 237 millions de dollars. UBS précise qu'elles représentent 273 millions de dollars sur les 319 millions de dollars de surperformance de la banque au niveau de son bénéfice imposable.

Les revenus ajustés d'HSBC ont, pour leur part, progressé de 2% à 13,685 milliards de dollars. Les coûts opérationnels ajustés ont pour leur part augmenté de 6,6% à 8,1 milliards de dollars en raison de l'augmentation des investissements dans la croissance et la technologie.

Pour autant, la banque a confirmé anticiper une hausse de ses revenus supérieure à celle de ses coûts cette année. Un objectif que les analystes jugent difficilement atteignable.

S'agissant de sa solidité financière, HSBC a dévoilé un ratio de fonds propres durs de 14,2%, en repli de 0,3 point sur le trimestre. Même s'il est supérieur à celui de ses concurrentes, les analystes anticipaient en moyenne un recul de seulement 0,1 point.