Bourse

Sociétés

La valeur du jour en Europe - HSBC : les profits dopés par l'Asie

AOF - 30 octobre 2017


(AOF) - En hausse à l’ouverture, HSBC (-1,39% à 737,90 pence) affiche désormais l’une des plus fortes baisses de l’indice FTSE 100 en dépit de résultats au troisième trimestre en ligne avec les attentes. Sa performance a été soutenue par le dynamisme de ses activités en Asie, zone à la laquelle la première banque européenne par la taille du bilan a donné la priorité pour son développement en 2015 dans le cadre de son plan stratégique. Depuis le début de l’année, HSBC a réalisé plus des trois quarts de ses bénéfices en Asie.

Au troisième trimestre, la banque britannique a enregistré un bénéfice imposable de 4,6 milliards de dollars (5,2 milliards d'euros) contre 843 millions de dollars, un an plus tôt. L'Asie a généré 87% des bénéfices ce trimestre.

Ses comptes avaient été pénalisés au troisième trimestre 2016 par la valorisation de sa dette au prix de marché (1,4 milliard), la perte liée à la cession de son activité au Brésil (1,7 milliard) et les coûts de restructuration (1 milliard). En données ajustées, il a reculé cette année de 1,4% à 5,44 milliards de dollars.

Ses revenus ajustés ont progressé de 2,5% à 13,03 milliards de dollars alors que le marché visait 12,7 milliards de dollars.

" Notre réseau international a continué d'enregistrer une forte croissance au troisième trimestre et notre pivot vers l'Asie génère des rendements plus élevés et une croissance des crédits, en particulier à Hong Kong ", a déclaré le Directeur général, Stuart Gulliver.

Ce dernier partira en retraite le 21 février 2018 et sera remplacé par John Flint, jusqu'à présent responsable des activités banque de détail et gestion de fortune. Il s'agit de la première décision importante de Mark Tucker, qui est président du conseil d'administration d'HSBC depuis le 1er octobre.

S'agissant de sa solidité financière, HSBC a également fait comme attendu. A fin septembre, le ratio de fonds propres durs s'élevait à 14,6%, en repli de 0,1 point sur le trimestre.

Cette année, le groupe environ 6 milliards de dollars d'économies, un rendement des capitaux propres supérieur à 10% (10,9% en données ajustées sur les 9 premiers mois) et une évolution des coûts inférieure à celle des revenus.