Bourse

Sociétés

La valeur du jour en Europe - KINGFISHER va devoir mettre les bouchées doubles pour rassurer sur son objectif de marge brute

AOF - 16 août 2018


(AOF) - Kingfisher (-3,78% à 277,5 pence) évolue à un nouveau plus bas pour cette année après avoir donné des indications préoccupantes sur l'évolution de ses résultats. A l'occasion de la publication de son chiffre d'affaires du premier semestre, le distributeur britannique a indiqué que sa marge brute était attendue en baisse de 40 points de base sur la période - les résultats définitifs seront publiés le 19 septembre - alors que son objectif annuel est une amélioration de cet indicateur. Pour y parvenir, Kingfisher va devoir mettre les bouchées doubles au second semestre, soulignent les analystes.

"Les dépenses de fonctionnement (opex) ont progressé de 3,5% en France en raison du 25ème anniversaire de Brico Dépôt. Cela pourrait s'inverser au second semestre mais, en attendant, les bénéfices du groupe vont baisser au premier semestre, commente UBS. Kingfisher est maintenant plus dépendant de son second semestre".

"La guidance annuelle implique une inflexion majeure au second semestre et le groupe va devoir s'employer à restaurer la confiance dans cet objectif", abonde Jefferies. Ce dernier se range plutôt dans le camp des optimistes, qui s'attend notamment à ce que les efforts d'unification de l'offre des enseignes du groupe Kingfisher portent leurs fruits en termes de coûts et à ce que la concurrence soit moins forte.

Credit Suisse, enfin, souligne l'effet défavorable du phasage des dépenses marketing au premier semestre et note que les efforts faits en termes d'offre par le distributeur commencent à porter leurs fruits, avançant pour preuve la bonne performance de Brico Dépôt.

Enfin, il est à noter que la prévision de marge brute du groupe britannique inclut des coûts de réduction des stocks. Ils restent un poids pour l'entreprise qui s'est lancée dans une refonte de son offre, qui a fermé des magasins et qui a modifié ces dernières années tout son système informatique, entrainant des perturbations de son activité.

Ces considérations ont relégué au second plan une performance pourtant supérieure aux attentes en termes de ventes au deuxième trimestre. Sur la période, Kingfisher a enregistré une croissance de ses ventes de 3,4% à 3,25 milliards de livres sterling. En organique, elles ont augmenté de 1,6% après avoir essuyé un recul de 4% sur les trois premiers mois de l'exercice. Le consensus était de +1,3%.