Bourse

Sociétés

La valeur du jour en Europe - L'Italie se prépare à une année 2018 compliquée

AOF - 29 décembre 2017


(AOF) - 2018 n'a pas encore commencé que les actifs italiens se retrouvent déjà en difficultés, en prévision des turbulences politiques que risque de connaitre la péninsule l'année prochaine. Le FTSE MIB, l'indice phare de la Bourse de Milan, signe aujourd'hui la plus forte baisse des principaux marchés européens : -0,67% quand le Dax allemand cède 0,48%, le CAC parisien 0,23% et l'Ibex espagnol 0,4%. Plus significatif, ce sont une nouvelle fois les valeurs bancaires qui pèsent sur le marché italien : UBI Banca perd 1,29%, Unicredit 1,07%...

Sur le marché obligataire, l'heure est également à la liquidation des actifs italiens : le taux souverain à 10 ans bondit de 5 points de base contre +3 points de base pour l'OAT française et +2 points pour le Bund allemand.

Cette vague vendeuse plus marquée en Italie qu'ailleurs s'explique par la décision du président de dissoudre le Parlement, lançant ainsi la campagne officielle pour les élections législatives. Ces dernières se tiendront le 4 mars. D'ici là, les investisseurs n'ont plus qu'à espérer que les choses se décantent dans le milieu politique italien où l'incertitude est immense avant ce scrutin. Dans un système où prévaut la proportionnelle, trois partis peuvent prétendre incarner le pouvoir : la droite où Silvio Berlusconi tente de tirer les ficelles, le centre gauche d'où vient l'actuel premier ministre Gentiloni et où Matteo Renzi tente un come-back, et le mouvement anti-Europe 5 étoiles.

Une chose est sûre : l'éventualité d'une coalition à l'allemande en cas de majorité introuvable n'a quasiment aucune chance de se concrétiser, ce qui risque de plonger l'Italie dans une nouvelle période d'instabilité.

Ces dernières semaines, les gestionnaires d'actifs qui délivraient leurs perspectives pour 2018 ont très souvent cité cette élection en Italie comme un point à surveiller de près. AllianzGI en a même fait le risque n°1 tant le pays est endetté et tant son système bancaire présente encore des fragilités importantes.