Bourse

Sociétés

La valeur du jour en Europe - TELEFONICA recherché après avoir remporté des droits de diffusion de la Liga de football

AOF - 26 juin 2018


(AOF) - Telefonica (+1,05% à 7,436 euros) surperforme l'indice espagnol Ibex (+0,55%) au lendemain de sa victoire lors des enchères pour les droits de diffusion du championnat espagnol de football. L'opérateur télécoms a renouvelé pour la période 2019-2022 les droits qu'il détenait déjà sur un des lots mis en jeu et a obtenu un lot supplémentaire soufflé à Mediapro. Alors que l'heure est à l'inflation de ces droits dans d'autres pays d'Europe, notamment en France où ils ont dépassé le milliard d'euros, leur prix en Espagne s'est stabilisé à 980 millions d'euros par saison.

Telefonica précise qu'il s'agit même d'une "légère déflation" par rapport à la dernière saison du cycle précédent.

Au total, les coûts liés à la Liga de football, qui intègrent aussi les investissements dans la production et la distribution aux abonnés de Telefonica, vont ressortir en baisse de plus de 5% par an par rapport à la période 2016-2019. Mais l'impact le plus significatif est sans doute à attendre au niveau du chiffre d'affaires de l'opérateur. En effet, en tant que titulaire des droits, Telefonica va pouvoir les revendre à ses concurrents, principalement Vodafone et Orange et ainsi toucher une commission.

Pour le groupe espagnol, c'est une évolution importante car c'est lui qui, lors des saisons précédentes, était dans cette situation de dépendance vis-à-vis de Mediapro pour une partie des matchs, rappelle Berenberg. L'analyste estime que Telefonica se trouve ainsi en position de force pour négocier avec Mediapro les droits que ce dernier détient sur la Ligue des Champions de football. En clair, les deux groupes pourraient s'entendre sur un donnant-donnant, qui se traduirait par une baisse des commissions qu'ils s'échangent.

De surcroit, le fait de détenir des contenus très prisés comme les droits du championnat espagnol de football est un gage de revenus publicitaires croissants.