Bourse

Sociétés

La valeur du jour en Europe - VODAFONE à un plus haut de trois mois après le relèvement de ses objectifs annuels

AOF - 14 novembre 2017


(AOF) - Vodafone (+4,4% à 225,5 pence) signe une des plus fortes hausses du FTSE 100 britannique et retrouve son plus haut niveau depuis trois mois, après avoir révisé à la hausse ses perspectives annuelles. Sur son exercice 2018, qui sera clos en mars, l'opérateur télécoms britannique vise désormais une croissance organique de son Ebitda ajusté d'environ 10% et une génération de cash flow de plus de 5 milliards d'euros. Sa précédente guidance comprenait une croissance organique de 4 à 8% et une génération de cash flow d'environ 5 milliards.

Le consensus est à +7% de croissance et 4,9 milliards d'euros de cash flow.

"L'amélioration de nos perspectives reflète principalement une croissance sous-jacente plus forte que prévu de notre chiffre d'affaires européen et le fait que le nouvel entrant sur le marché italien met plus de temps que prévu à lancer ses offres", indique Vodafone, évoquant sans doute le français Iliad qui devrait prochainement lancer ses premiers forfaits en Italie.

De plus, Vodafone intègre dans ses prévisions des éléments non-récurrents dont la contribution sera plus importante qu'escompté, ce qui fera plus que compenser l'impact négatif de la fin des frais d'itinérance décidée l'été dernier en Europe. Vodafone engrangera 300 000 euros d'Ebitda supplémentaire au titre de ces éléments alors qu'il prévoyait jusque-là une contribution nulle.

Vodafone solide au premier semestre, même sans éléments exceptionnels

"Nous pensons que le consensus pour la croissance organique du chiffre d'affaires Services de Vodafone pourrait s'améliorer sur le quatrième trimestre au fur et à mesure que l'impact réglementaire du roaming s'atténuera", estime UBS. De son côté, Jefferies s'attend à ce que le consensus sur la génération de cash flow augmente de 400 à 500 millions d'euros pour cette année. L'analyste souligne que, en dépit de cette base plus solide, la révision à la hausse pour l'exercice suivant risque d'être plus modérée, notamment pour prendre en compte la montée en puissance d'un nouveau concurrent en Italie.

En attendant, avec ce surplus d'optimisme pour ses résultats annuels, Vodafone tire les conséquences de son solide premier semestre. Sur cette période, l'opérateur télécoms britannique a enregistré un bénéfice net de 1,23 milliard d'euros. Il se compare avec une perte de plus de 5 milliards d'euros un an plus tôt mais cette dernière est liée à la déconsolidation de Vodafone India. A fin septembre, l'Ebitda ajusté de Vodafone a progressé de 4,2% (+13% en organique) à 7,385 milliards d'euros alors que le consensus le donnait à 7,08 milliards. Enfin, son chiffre d'affaires a atteint 23,07 milliards d'euros, en repli de 4,1%. Il est supérieur de 0,4% au consensus.

Cette surperformance est liée au déploiement efficace de réductions de coûts, notent les analystes. De plus, Vodafone a bénéficié des mêmes éléments exceptionnels qui soutiendront encore ses résultats sur la suite de l'exercice. Cependant, Jefferies souligne que la croissance sous-jacente de l'Ebitda, à 9,3%, est en accélération.