Bourse

Sociétés

La valeur PEA-PME de la semaine - EUROBIO SCIENTIFIC : LCM livre un premier diagnostic prometteur

AOF - 26 juin 2018

(AOF) - Eurobio Scientific (ex-Diaxonhit) a progressé de 0,3% à 4,965 euros, soutenu par deux actualités favorables. En premier lieu, le groupe intégré dans le domaine du diagnostic in vitro de spécialités a conclu un accord de distribution avec l'américain Quidel pour la commercialisation en France des tests Triage MeterPro (Triage). Ces tests, qui permettent de détecter des marqueurs de diagnostic et suivi des accidents cardiovasculaires ou la présence de drogues dans les urines, sont utilisés dans plus de 300 laboratoires en France pour un chiffre d'affaires de plus de 2,5 millions d'euros.

En ajoutant Triage à son portefeuille de produits de diagnostic in vitro, Eurobio Scientific entend bénéficier d'opportunités d'expansion importantes sur le marché des biomarqueurs cardiaques, qui est actuellement en croissance rapide.

Autre bonne nouvelle, le broker LCM a initié le suivi du titre avec une recommandation d'Achat associée à un objectif de cours de 6,4 euros.

L'analyste salue la taille critique obtenue par le groupe à coups d'acquisitions dans la distribution (IngGen BioSciences, Eurobio et Genbio) qui lui offre un leadership fort sur le marché français et une position d'acteur sérieux prenant part au mouvement de consolidation du secteur.

Eurobio offre des perspectives de développement attractives


Le bureau d'études apprécie également la présence d'Eurobio Scientific dans les techniques de diagnostics les plus porteuses, comme la biologie moléculaire (+12% par an) et les tests rapides (segment émergent). Cette exposition offre selon le courtier un levier considérable au groupe pour croître plus vite que son marché de référence.

Par ailleurs, son Ebitda vient d'atteindre l'équilibre, ouvrant une nouvelle page de l'histoire financière du groupe qui deviendra profitable à compter de 2019.

Selon LCM, la croissance cumulée de 25% qu'attend le management d'Eurobio pour ses revenus d'ici trois ans sera source d'un véritable levier sur les coûts de structure, la force de vente en premier lieu, permettant une progression significative des marges. A cela viendra s’ajouter la contribution croissante des gammes propriétaires à forte valeur ajoutée. Par ailleurs, le groupe devrait se montrer très actif dans la poursuite d'opération M&A qui offriront synergies et renforcement de la taille.

"L'intégration verticale orientée vers la distribution, activité en croissance et bénéficiaire, aura significativement réduit le risque intrinsèque du modèle économique du groupe", résume l’intermédiaire.

Les perspectives de développement attractive - l'analyste vise une croissance cumulée de 39% d'ici 2020 - associées à une accélération de la profitabilité (marge Ebitda à deux chiffres dès 2020) seront, selon LCM, de véritables supports de validation de création de valeur et catalyseurs de la revalorisation boursière du titre.