Bourse

Sociétés

LAGARDERE, plus solide que prévu au troisième trimestre, gagne du terrain en Bourse

AOF - 09 novembre 2017

(AOF) - Lagardère, que plusieurs analystes jugent bien valorisé, a progressé tout de même de 0,53% à 28,345 euros après avoir fait état d'une croissance organique bien supérieure aux attentes au troisième trimestre. Sur cette période, le groupe de médias, d'édition et de travel retail a vu son chiffre d'affaires progresser de 2,2% en comparable pour atteindre 1,85 milliard d'euros. Les analystes prévoyaient une hausse bien plus limitée, de 0,4% en organique.

En données publiées, le chiffre d'affaires de Lagardère a baissé de 6,3% du fait notamment des cessions d'activités de Distribution de presse chez Lagardère Travel Retail qui se sont traduites par un manque à gagner de 134 millions d'euros. L'effet de change sur la période, négatif à hauteur de 30 millions d'euros, est essentiellement lié au dollar américain et à la livre sterling.

La surperformance enregistrée à périmètre et changes constants est liée à la résilience de la division Publishing et à la dynamique toujours solide du Travel retail.

Lagardère Publishing et Lagardère Travel Retail bien en place pour soutenir la croissance


Dans l'édition d'abord, Lagardère a vu son chiffre d'affaires baisser de 2,1% en organique au troisième trimestre, à 646 millions d'euros, alors que les analystes l'attendaient en repli de 5%. Les brokers soulignent d'autant plus volontiers cette performance qu'elle a été enregistrée sur une base de comparaison très difficile : le chiffre d'affaires avait bondi de 10,9% au troisième trimestre 2016 en raison d'un programme de sorties de livres particulièrement porteur avec Harry Potter 8. Si la comparaison est particulièrement difficile au Royaume-Uni, Lagardère Publishing a été soutenue par son activité en France, sur le segment scolaire principalement.

Dans le Travel Retail ensuite, Lagardère a enregistré une croissance organique de 7,9% au troisième trimestre pour un chiffre d'affaires de 917 millions d'euros. Elle est portée une fois encore par la croissance des trafics aériens sur ses différents marchés et le développement des réseaux de vente dans les aéroports où il opère.

Fort de la solidité des deux piliers de sa croissance, Lagardère a maintenu sa prévision d'une hausse de son bénéfice opérationnel de 5 à 8% cette année. La division Publishing notamment se prépare une fin d'année sans doute faste avec la sortie du dernier Astérix.