Bourse

Sociétés

LAGARDERE recherché après le relèvement de ses perspectives annuelles

AOF - 27 juillet 2018


(AOF) - Lagardère signe une belle hausse de 5,24% à 24,51 euros après avoir relevé son objectif de résultat opérationnel (Résop) annuel. Ce dernier, qui était jusque-là attendu stable sur l'exercice, devrait finalement croitre de 1 à 3% à change constant et excluant l’impact des cessions de Lagardère Active. Morgan Stanley calcule que ces deux éléments représentent un ajustement à la baisse de 6 millions d'euros chacun, ce qui implique un Résop 2018 compris entre 395 et 403 millions d'euros. Lui-même vise 397 millions.

Ce relèvement des guidances de Lagardère intervient après un premier semestre plus dynamique que prévu. Sur la base d'un chiffre d'affaires de 3,36 milliards d'euros, en croissance organique de 4,4%, son Résop s'est stabilisé à 132 millions d'euros. Morgan Stanley visait 108 millions d'euros et Oddo BHF 111 millions.

Si les divisions Travel Retail et Publishing sont restées les deux principaux contributeurs au bénéfice de Lagardère, conformément aux attentes, les analystes soulignent les bonnes surprises offertes par les deux autres branches du groupe, Active (médias) et Sports et Entertainment (droits sportifs).

Lagardère Active a d'abord vu son Résop progresser de 1 million d'euros, pour atteindre 33 millions d'euros. Les réductions de coûts et la bonne tenue des radios internationales ont permis d'absorber la contre-performance d'Europe 1 et l'impact du mix d'activités défavorable de Lagardère Studios.

Lagardère affiche sa détermination à poursuivre son recentrage

Chez Lagardère Sports et Entertainment, le Résop a limité sa baisse : il ressort à 29 millions d'euros alors que les analystes tablaient sur une dizaine de millions seulement. Le groupe a bénéficié du succès des Jeux du Commonwealth Gold Coast 2018, de la dynamique des activités de sponsoring en Europe ainsi que de l'activité des nouvelles salles qu'il gère (Bordeaux Métropole Arena et Arena du Pays d'Aix).

En dépit de ces performances chez Active et Sports et Entertainment, Lagardère
a une nouvelle affirmé sa volonté de se désengager de ces activités. Le groupe est engagé depuis quelques mois dans un recentrage sur l'édition et le travel retail à coup de cessions de ses magazines et de ses radios en France. Lors de sa présentation aux analystes, Arnaud Lagardère a confirmé qu'il envisage la vente de Sports et Entertainment et qu'il a reçu beaucoup de marques d'intérêt pour ses chaines de télévision. De plus, le groupe est "proche d'un accord" sur la vente de Billet Reduc.

Depuis que ce programme de recentrage a été lancé, les analystes s'accordent à dire qu'il s'agit du principal catalyseur pour la valeur en Bourse.