Bourse

Marchés

L’attentisme a dominé avant la décision de la Fed

AOF - 12 juin 2018


(AOF) - Les marchés européens ont clôturé proches de leurs niveaux d’équilibre ce mardi, mais dans le rouge, les investisseurs limitant leur prise de risque à l’approche de la réunion de politique monétaire de la Fed. Ainsi, l’indice CAC 40 a cédé 0,38% à 5 453,37 points, tandis que l’Eurostoxx 50 a perdu 0,13% à 3 475,61 points. Aux Etats-Unis, la tendance n’est guère plus réjouissante avec un S&P 500 en légère progression de 0,19% et un Dow Jones de +0,03%.

La séance s'était pourtant ouverte sous de bons auspices, après un sommet de Singapour s'étant déroulé mieux que prévu. En effet, Donald Trump et Kim Jong-un se sont mis d'accord pour se diriger vers une dénucléarisation de la péninsule coréenne.

Toutefois, cet effet s'est vite dissipé suite à un indice Zew allemand décevant. Il est en effet ressorti à -16,1 en juin, là où le marché attendait -14.

Aux Etats-Unis, les prix à la consommation "core", c'est-à-dire hors énergie et alimentaire, ont progressé de 0,2% en mai, conformément aux attentes.

Si la donnée macroéconomique n'a guère eu d'impact sur la tendance, elle a néanmoins rappelé aux investisseurs que la réunion de politique monétaire de la Fed approchait. Ce qui les a incités à la prudence. D'autant plus que l'institution américaine devrait relever ses taux directeurs demain.

Sur le front des valeurs, Casino (+1,76%) et Carrefour (+3,13%) ont été à l'honneur : le premier pour un vaste plan de cessions d'actifs d'1,5 milliard d'euros et le second pour un partenariat avec Google. A l'inverse, le secteur automobile a manqué une nouvelle fois de vigueur, toujours pénalisé par la guerre commerciale avec Donald Trump : Valeo (-1,29%), Faurecia (-2,08%) et dans une moindre mesure de PSA (-0,20%). Le groupe Michelin (-2,86%) est le plus à plaindre puisqu'il a, en parallèle, revu à la hausse l'impact négatif que les coûts des matières premières auront sur ses résultats du premier semestre 2018.