Bourse

Marchés

Le CAC 40 résiste à la guerre commerciale et à la hausse de l'euro

AOF - 06 juillet 2018


(AOF) - Incertains en matinée, les principaux marchés actions européens ont finalement clôturé en légère hausse. Le CAC 40 a grappillé 0,18% à 5 375,77 points pour afficher un gain hebdomadaire de 0,98%. Même tendance dans le reste de l'Europe, avec un EuroStoxx 50 en hausse de 0,08% et en progression de 1,42% depuis lundi. Aux Etats-Unis, le Dow Jones gagne 0,46% à l'approche de la mi-séance (+0,8% en cinq séances vers 17h30).

Le Nasdaq grimpe, lui, de 0,95% (+1,4% depuis lundi).

La prudence a donc dominé en fin de semaine. Les investisseurs continuent d'observer avec inquiétude l'escalade de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine. Comme attendu, la Maison Blanche a annoncé l'application à partir d'aujourd'hui de droits de douane américains de 25% sur 34 milliards de dollars de produits chinois importés.

Pékin a immédiatement riposté en prenant des mesures équivalentes. Une réponse qui a conduit Donald Trump à évoquer des surtaxes sur 500 milliards de dollars de produits chinois, soit la quasi-totalité des importations américaines en provenance de Chine.

Si les économistes estiment que l'étape franchie aujourd'hui par les deux protagonistes n'aura guère d'impact sur l'économie mondiale, ils redoutent qu'une surtaxation des produits chinois destinés aux Etats-Unis ne pénalise significativement le cycle économique.

Dans ce contexte, les marchés actions européens, rassurés par la bonne orientation de Wall Street, ont résisté à l'accélération de l'appréciation de l'euro face au dollar (+0,6% à 1,1761 dollar vers 17h30). Le billet vert a été tiré vers le bas par le ralentissement de la croissance des salaires au mois de juin (+0,2% après +0,4%) aux Etats-Unis qui pourrait conduire la Fed à ne pas accélérer la normalisation de sa politique monétaire.

A la Bourse de Paris, Sanofi (+5,61%) a signé la plus forte progression hebdomadaire du CAC 40, soutenue par son statut de valeur défensive. Peugeot a grimpé de 5,57% en cinq séances, porté par l'espoir d'une issue favorable dans le différend commercial opposant les Etats-Unis et l'Europe concernant les importations de voitures de l'Union européenne.

A l'opposé, TechnipFMC (-5,48%) a été pénalisé par le repli de 3,2% du cours du Brent depuis lundi.