Bourse

Marchés

Le mois d'avril a été favorable aux actifs risqués

AOF - 30 avril 2018


(AOF) - Les marchés européens ont terminé sereinement un mois d'avril qui leur a été globalement favorable. La baisse de l'euro et des actualités positives en provenance des entreprises ont été les principaux catalyseurs de cette progression. Le CAC 40 a gagné aujourd'hui 0,68% à 5 520,5 points et l'EuroStoxx 0,5% à 3 536,52 points. Sur le mois, l'indice parisien a progressé de 6,84%, et l'EuroStoxx de 5,66%. Aux Etats-Unis, la tendance est similaire : le Dow Jones grimpe de 0,4% ce lundi et de 3,23% sur le mois.

A l'instar de la semaine dernière, l'atmosphère générale sur les marchés financiers est restée plutôt favorable aux actifs risqués. Ainsi, les annonces de fusions émanant de secteurs divers comme l'hôtellerie (AccorHotels et Mövenpick), la distribution (Sainsbury et Asda) ou encore les télécoms (T-Mobile et Sprint) prouvent que les entreprises prennent des initiatives. Outre le fait que de telles opérations sont souvent positives pour les perspectives opérationnelles des entreprises concernées, elles alimentent le goût pour le risque des intervenants de marché.

Depuis une quinzaine de jours, et le début de la saison des publications de résultats ou chiffres d'affaires du premier trimestre, c'est bien ce sentiment qui prévaut : les entreprises se portent globalement bien et sont prêtes à partir à l'offensive.

Dans ce climat plutôt propice, les investisseurs ont en plus bénéficié d'un soutien complémentaire en provenance du marché des changes. L'euro a poursuivi aujourd'hui sa décrue (-0,67%) et cote ce soir 1,2067 dollar. La devise est ainsi à son plus bas niveau depuis mi-janvier, soutenant la compétitivité des entreprises européennes. Cette tendance baissière de l'euro (-2% en un mois) a été alimentée ce lundi par l’annonce d'un ralentissement inattendu de l'inflation en Allemagne en avril. Elle est tombée à 1,4% après 1,5% en mars. De quoi alimenter la perspective d'un retrait très graduel du soutien monétaire de la BCE.

Du côté des valeurs, AccorHotels (+1,98%) et Eurofins Scientific (+3,18%) se sont distingués en annonçant des acquisitions. Publicis (+2,07%) a, de son côté, bénéficié du début d'exercice rassurant du n°1 mondial de son secteur, WPP. En revanche, Imerys (-5,91%) a été sanctionné pour la dégradation de sa marge opérationnelle au premier trimestre.