Bourse

Marchés

Le risque politique pénalise les Bourses européennes

AOF - 25 mai 2018


(AOF) - Les marchés européens ont fini en ordre dispersé, la situation politique en Espagne et en Italie pénalisant les indices de ces deux pays. Le CAC 40 a clôturé en repli de 0,11% à 5 542,55 points, portant ses pertes sur la semaine à 1,28%. L’EuroStoxx 50 a pour sa part perdu 0,18%, à 3 515,40 points aujourd’hui, et 1,63% en cinq jours. En revanche, le Dax a gagné 0,61% et le FTSE 100, 0,26%. Wall Street s’apprêtait de son côté à finir en légère hausse, avec un Dow Jones en progression de 0,4% sur la semaine.

Les Bourses espagnole et italienne ont perdu respectivement 1,94% et 2,03% ce vendredi. Ce regain du risque politique en Espagne est intervenu à la suite de la décision du Parti socialiste espagnol de déposer une motion de censure afin de faire chuter le gouvernement de Mariano Rajoy et de convoquer de nouvelles élections. En Italie, le Premier ministre Giuseppe Conte éprouve des difficultés à former un gouvernement.

Ces incertitudes politiques ont entraîné des tensions sur les marchés obligataires de ces deux pays, avec un rendement du dix ans espagnol en hausse de près de 5 points de base à 1,445% et celui de son équivalent italien, en progression de 15 points de base à 2,55%. Le 10 ans allemand a bénéficié de son statut de valeur refuge, reculant de près de 7 points de base à 0,40%.

Selon un scénario déjà bien huilé, les tensions sur les taux en Espagne et en Italie se sont propagées sur les marchés actions, principalement via le secteur bancaire, en net repli dans ces deux pays. A Paris, BNP Paribas a perdu 1,14% et Société Générale, 0,95%.

Le risque politique européen a fait une autre victime, l'euro, qui perdait 0,53% à 1,66 dollar en fin d'après-midi, au plus bas depuis début novembre 2017. L'affaiblissement de l'euro a toutefois permis aux actions européennes de limiter leurs pertes grâce aux valeurs exportatrices, comme STMicroelectronics (+1,58%).