Bourse

Marchés

Le rouble poursuit sa glissade après les sanctions américaines

AOF - 11 avril 2018


(AOF) - Les investisseurs américains détenteurs d'actifs libellés en roubles continuent à déboucler leurs positions à vitesse grand V. Depuis vendredi dernier, et les nouvelles sanctions annoncées par le Département du Trésor à l'encontre de sept oligarques et 12 entreprises russes, il est interdit aux Américains de faire affaire avec ces personnes ou ces sociétés. Sauf que le mouvement de fuite va bien au-delà des seuls actifs immédiatement visés par ces sanctions - à commencer par le groupe Rusal dont l'action a dévissé de 55% depuis vendredi soir -et rejaillit notamment sur le marché des changes.

Le rouble russe perd ainsi 2,41% aujourd'hui face au dollar, après avoir chuté de 3,82% hier et de plus de 4% avant-hier. La baisse d'aujourd'hui est aussi liée aux tweets de Donald Trump vindicatifs à l'égard de Moscou, accusé de soutenir "un animal qui tue son peuple avec du gaz", référence faite à Bachar el Assad et à l'attaque chimique présumée de la Douma. La Russie a assuré que, si les Etats-Unis frappaient la Syrie, l'armée russe détruirait leurs missiles. A cela, Trump a répondu que "les missiles arrivent !".

S'il est impossible de savoir pour l'heure où s'arrêtera cette glissade et combien d'actifs doivent encore être cédés, les économistes de Nomura comme ceux de Commerzbank n'excluent pas que des mesures de soutien à la devise soient prises par les autorités russes. Cette perspective fait dire à Commerzbank que la baisse du rouble doit être nuancée et est principalement liée à l'incertitude qui entoure les cibles précises des sanctions américaines et leur impact.