Bourse

Marchés

Les marchés européens ont rebondi cette semaine grâce à un contexte macroéconomique solide

AOF - 24 novembre 2017


(AOF) - Les marchés européens ont bien terminé une semaine marquée par la publication de plusieurs statistiques confirmant la solidité de l'économie du Vieux Continent. Le CAC 40 a ainsi gagné 0,2% aujourd'hui, à 5 390,46 points, et s'est apprécié de 1,34% en cinq séances. De son côté, l'EuroStoxx 50 s'est adjugé 0,25% à 3 581 points ce qui lui permet de gagner 0,95% en une semaine.

Aux Etats-Unis, la comparaison est plus difficile car la semaine a été tronquée en raison de Thanksgiving mais le Dow Jones progresse de 0,26% ce vendredi et s'apprête à clôturer, plus tôt que d'habitude, sur un gain hebdomadaire de 0,98%.

Les investisseurs ont particulièrement apprécié l'indice du climat des affaires en Allemagne record, à 117,5 points, publié ce matin par l'Ifo. Il était de 116,7 en octobre et le consensus Reuters l'attendait à 116,6. L'institut allemand a souligné à cette occasion la nette amélioration, une nouvelle fois, de la perception que les personnes interrogées ont des perspectives économiques outre-Rhin : le sous-indice correspondant est passé de 109,2 en octobre à 111 en novembre.

Cette statistique, combinée aux solides indices PMI dévoilés plus tôt dans la semaine par IHS-Markit, est venue confirmer que les planètes sont de mieux en mieux alignées en Europe pour que la croissance accélère. Une telle évolution devrait avoir pour corollaire une montée en puissance de l'inflation et donc un resserrement des politiques ultra-accommodantes des banques centrales.

Dans ce contexte, les taux longs européens ont progressé, à l'instar du taux à 10 ans français qui s'est apprécié de 3 points de base et du Bund allemand qui a gagné 2 points de base. Les valeurs bancaires en ont profité, apportant une nette contribution à la progression des indices européens : Société Générale (+1,53%) et Crédit Agricole (+1,44%) ont signé les deuxième et troisième plus fortes hausses du CAC 40, Commerzbank (+0,17%) et Deutsche Bank (+0,47%) ont progressé au sein du Dax.

Sur la semaine, c'est cependant un autre poids lourd du marché parisien qui a attiré la lumière sur lui : EDF. Le titre de l'électricien a bondi de 7,06% depuis lundi en raison de spéculations qui circulent sur sa possible restructuration. Cette dernière pourrait prendre la forme d'une séparation entre les activités liées aux énergies renouvelables et celles liées à la production d'énergie conventionnelle, notamment nucléaire.

De l'autre côté du palmarès du SBF 120, Innate Pharma a décroché de 40% après qu'une étude clinique a délivré des résultats décevants. Pour sa part, Elior a de nouveau perdu 6,50% cette semaine, toujours pénalisé par les conséquences de son avertissement sur résultats de vendredi dernier.