Bourse

Marchés

Les marchés rebondissent, l'euro s'affaiblit après l'audition de Powell

AOF - 28 novembre 2017


(AOF) - Les marchés européens sont repartis de l'avant aujourd'hui, effaçant en grande partie les pertes contractées hier. Le CAC 40 a gagné 0,57% à 5 390,48 pts et l'EuroStoxx 50 s'est adjugé 0,55% à 3 583,49 points. Aux Etats-Unis, les principaux indices sont également à l'unisson : le Dow Jones s'apprécie de 0,52% et le S&P 500 de 0,47% en fin de journée.

Les investisseurs restent dans l'attente de nouvelles statistiques pour tenter de lancer un rally de fin d'année. Ce mardi, à l'instar d'hier, a en effet été pauvre en données macroéconomiques alors que des rendez-vous importants sont à l'agenda des prochains jours : la deuxième estimation de la croissance américaine dès demain, l'estimation flash de l'inflation de novembre en zone euro jeudi ou encore les indices PMI définitifs pour le secteur manufacturier vendredi.

Dans ce contexte, les investisseurs ont continué à se positionner sur les actifs risqués pour bénéficier d'un environnement qui reste porteur. La publication des nouvelles perspectives de l'OCDE est venue conforter cette perception, sans avoir particulièrement d'impact sur les indices actions. L'organisation basée à Paris a confirmé la solidité de la croissance économique mondiale en 2017, désormais attendue à 3,6% contre 3,5% en septembre.

D'autre part, l'audition de Jerome Powell, futur président de la Fed américaine, devant le Sénat, n'a pas non plus surpris les opérateurs de marché. Comme attendu, il s'est placé dans le sillage de l'actuelle titulaire du poste, Janet Yellen, en confirmant que les taux allaient "légèrement" progresser à l'avenir et que le temps de la normalisation monétaire était venu, tout en ajoutant que la Fed devait garder la flexibilité nécessaire pour ajuster sa politique en cas de chocs économique. Les déclarations de Jerome Powell ont soutenu le dollar face à l'euro, la monnaie unique cédant 0,26% à 1,1869 dollar, ce qui a permis aux indices actions européens d'accélérer leur progression en fin d'après-midi.

Du côté des valeurs, les distributeurs Carrefour (+2,29%) et Casino (+2,33%) ont signé deux des plus fortes hausses du SBF 120, ce dernier étant soutenu par la signature d'un accord avec Ocado pour accélérer sur la livraison à domicile de biens alimentaires. De plus, Alten (+3,15%) et Nexans (+4,27%) ont profité de notes d'analystes favorables, respectivement de Société Générale et de Natixis.

En revanche, les valeurs du luxe LVMH (-0,22%) et Kering (-2,34%) ont subi des dégagements, ce qui ne les empêche pas de gagner respectivement 36,14% et 75,88% depuis le début de l'année.