Bourse

Marchés

Les valeurs à suivre aujourd'hui à la Bourse de Paris - Jeudi 21 décembre 2017

AOF - 21 décembre 2017


(AOF) - ALTRAN
Altran tiendra le 26 janvier une assemblée générale extraordinaire au cours de laquelle les actionnaires devront se prononcer sur l'augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription de 750 millions d'euros destinée à financer l'acquisition d'Aricent. Le prix de souscription devrait être déterminé par le Conseil d'Administration d'Altran au moment du lancement de l'opération.

AUPLATA
Auplata a fait savoir que ses actifs miniers situés sur les sites de Dieu Merci, Yaou et Dorlin ont été évalués entre 73 et 88 millions d'euros, soit une moyenne de 81 millions. Cette estimation est à mettre en regard de la valeur nette comptable des actifs miniers inscrits au bilan au 30 juin 2017, qui est de 15,6 millions d'euros, soit un ratio plus de 5 fois supérieur à cette valeur nette comptable. Afin de refléter cette nouvelle réalité économique, Auplata envisage d'intégrer ces justes valeurs dans ses comptes consolidés au titre de l'exercice 2017 qui sera clos le 31 décembre 2017.

BUDGET TELECOM
Budget Telecom annonce la mise en œuvre d'un plan d'attribution gratuite de bons de souscription d'actions (BSA) au profit de l'ensemble de ses actionnaires, à hauteur d'un BSA par action détenue. Ces BSA feront l'objet d'une cotation sur le marché Euronext Growth Paris. Le capital social actuel de 597 187,65 euros étant divisé en 3 981 251 actions de 15 cents de valeur nominale, un maximum de 3 981 251 BSA pourra être émis.

CNP ASSURANCES
CNP Assurances et UniCredit ont procédé au renouvellement de leur partenariat dans le domaine de l'assurance de personnes en Italie, au travers de la société CNPUniCredit Vita détenue à 57,5 % par CNP Assurances, 38,8 % par UniCredit et 3,7 % par Cardif. Conclu pour 7 ans à compter du 1er janvier 2018 (soit jusqu'au 31décembre 2024), ce partenariat se matérialise par un pacte d'actionnaires signé entre CNP Assurances, UniCredit et Cardif, et par un accord de distribution entre CNP UniCredit Vita et UniCredit.

FOUNTAINE PAJOT
Fountaine Pajot a clôturé l'année 2016/17 sur une progression de ses ventes de 11,9%, pour atteindre un chiffre d'affaires de 79 millions d'euros. Cette progression des ventes (+23% en unités) s'explique par la qualité de l'offre avec des modèles en voile et en moteur qui répondent à la demande du marché bien orienté, particulièrement en Europe et Amérique du Nord. Le Lucia 40 devient le best-seller du chantier et le segment Motor Yacht progresse de 25,3%.

GASCOGNE
Gascogne a signé un contrat syndiqué de 110 millions d'euros destiné au refinancement de sa dette existante et au financement de son programme d'investissement industriel pour les années 2018-2020. Ce crédit, souscrit par un groupe de 7 banques de premier plan, traduit la confiance des partenaires financiers dans le retournement de Gascogne mis en œuvre depuis la fin de l'année 2014.

GUY DEGRENNE
Guy Degrenne a creusé ses pertes au premier semestre 2017/2018 clos fin septembre, à -6,9 millions d'euros contre -2,9 millions un an plus tôt. Cette dégradation est liée aux restructurations en cours au sein du spécialiste des arts de la table, qui se sont traduites notamment par la fermeture de certains points de vente ainsi que de l'usine en Thaïlande. La perte d'Ebitda semestrielle de Guy Degrenne est passée de son côté de -0,1 à -2,5 millions d'euros pour un chiffre de 32,9 millions, en baisse de 18,5%.

KERLINK
Kerlink, spécialiste des réseaux et solutions dédiés à l'Internet des Objets, a annoncé la livraison de 800 stations supplémentaires à Proximus, opérateur de télécommunications et principal fournisseur de services de téléphonie, d'internet, de télévision et d'ICT en Belgique, afin de densifier son réseau national IoT LoRaWAN.

NRJ GROUP
NRJ annonce dans un communiqué avoir "pris connaissance de la sanction infligée par le CSA à la suite de la diffusion d'un canular de Cauet en décembre 2016". Cette dernière s'élève à 1 million d'euros. NRJ, qui juge cette sanction "injuste et totalement disproportionnée", annonce qu'elle forme un recours devant le Conseil d'Etat.

SAINT-GOBAIN
Saint-Gobain a signé avec un groupe de banques une ligne de crédit non tirée de 1,5 milliard d’euros à échéance décembre 2022, comprenant deux options d’extension d’un an supplémentaire chacune. Elle remplace une ligne de montant équivalent initialement à échéance décembre 2018. L’opération a été largement sursouscrite avec des engagements bancaires atteignant 2,5 milliards d’euros.

SCBSM
Les actionnaires de SCBSM, foncière cotée sur Euronext Paris, réunis en Assemblée Générale le 14 décembre, ont approuvé une distribution de 0,10 euro par action. Sur la base du dernier cours de Bourse, cette distribution offre un rendement de 1,4%. Les investisseurs ont jusqu'au 5 janvier 2018 pour acquérir des titres ouvrant droit au versement de cette distribution.

SES-IMAGOTAG
SES-imagotag et BOE Technology annoncent à l'instant l'acquisition d'un bloc majoritaire de 6 669 176 actions SES-imagotag au prix de 30 euros par une société créée à cet effet, BOE Smart Retail (Hong Kong). Cette société est détenue indirectement par BOE Technology Group (à hauteur d'environ 80%) et (à hauteur d'environ 20%) par une société contrôlée par le management de SES-imagotag associé à cette opération.

SPIE
SPIE ICS France, filiale de services numériques du groupe SPIE, a finalisé aujourd'hui l'acquisition de S-Cube. Basée à Vélizy, S-Cube (47 millions d'euros de chiffre d'affaires) est une société spécialisée dans la conception, l'intégration et la maintenance d'infrastructures digitales, avec une expertise particulière dans les solutions pour datacenters et l'hyper-convergence. Cette acquisition permet à SPIE ICS France d'étendre son offre de services dans le domaine des solutions à destination des datacenters et crée des opportunités commerciales significatives.

SPINEWAY
Spineway, spécialiste des implants et ancillaires chirurgicaux pour le traitement des pathologies de la colonne vertébrale (rachis), annonce la souscription par le fonds d'investissement YA II PN de 200 bons d'émission d'ORNANE assorties de BSA et l'émission de la première tranche de 100 ORNANE, d'une valeur de 10 000 euros chacune, assorties de 267 379 BSA à son profit. Cette opération correspond représente un emprunt obligataire d'un montant nominal de 1 million d'euros assorti de 267 379 BSA ayant un prix d'exercice de 3,74 euros.

TFF GROUP
TFF Group a réalisé un bon premier semestre 2017-2018, marqué par une amélioration de l'ensemble des indicateurs financiers. Le chiffre d'affaires enregistre sur le semestre une croissance de 17,4% (+11,8% à périmètre et taux de change constants). La croissance du chiffre d'affaires est soutenue par un bon niveau des ventes du Pôle vins et l'accélération de l'activité du Pôle alcools.

THALES
S&P a placé la note de long terme A- de Thales sous perspective négative après l'annonce du rachat de Gemalto. L'agence de notation envisage de baisser sa note à court terme en raison de la levée de dette nécessaire au financement de cette acquisition. Un abaissement de deux crans pourrait même être envisageable en fonction du niveau de risque d’intégration ou de la pression sur les ventes malgré le repositionnement de Gemalto sur les logiciels et dans le cas d'un éventuel ralentissement du désendettement de Thales.

VERGNET
Bpifrance a cédé la totalité de sa participation dans Vergnet, soit 42,47% du capital et 42,47% des droits de vote, à ARUM International. A cette cession de bloc s'ajoute la cession de l'intégralité des autres valeurs mobilières en possession de Bpifrance et d'une partie de ses créances sur Vergnet. L'ensemble de ces cessions ont été réalisées au profit d'ARUM International pour un montant total de 5 euros.

VOLTALIA
Voltalia a annoncé un décalage d'un an, à 2020, de ses objectifs initialement prévus pour 2019, à savoir une capacité installée de 1 GW et une capacité totale exploitée de 3 GW. De plus, le producteur d'énergie renouvelable vise désormais un Ebitda de 140 à 180 millions d'euros en 2020 (contre 180 millions d'euros initialement visés en 2019), en fonction notamment du phasage des nouvelles mises en service de 2020. A plus court terme, Voltalia confirme ses perspectives d'une forte accélération des revenus de ventes d'énergie au second semestre 2017.