Bourse

Marchés

Les valeurs à suivre aujourd'hui à la Bourse de Paris - Mardi 03 avril 2018

AOF - 03 avril 2018


(AOF) - ADEUNIS
Le Conseil d'administration d’Adeunis, spécialiste des capteurs connectés et solutions sans fil au service de la performance opérationnelle des professionnels, a décidé de réunifier les fonctions de Président du Conseil d'administration et de Directeur général. Pascal Saguin, Directeur général, devient ainsi Président Directeur général d’Adeunis.
 Pascal Saguin, 45 ans, a intégré Adeunis en 2000 en tant qu’ingénieur conception et réglementaire avant d’être nommé Directeur R&D en 2007, puis Directeur général en septembre 2015.


ALSTOM
Alstom a reçu deux commandes concernant la fourniture de 25 trains régionaux Coradia Lint pour le sud de l'Allemagne. DB Regio Bayern a commandé 20 trains, pour un montant total de 93 millions d'euros, tandis que Hohenzollerische Landesbahn AG (HzL) en a commandé cinq supplémentaires pour 23 millions d'euros. Tous les autorails Coradia Lint seront fabriqués à Salzgitter, en Allemagne, sur le plus grand site de fabrication d'Alstom dans le monde.

ANTALIS
Antalis a signé un accord de principe avec son pool de prêteurs le 29 mars 2018 définissant les termes et conditions du financement de son contrat de crédit syndiqué pour un montant de 285 millions d'euros dont la maturité est étendue au 31 décembre 2021. Les modalités en seront précisées lors de l'annonce des résultats 2017. La documentation juridique complète devrait être finalisée au cours du deuxième trimestre 2018.

AUTOMOBILES
Le marché automobile français des voitures particulières, le segment de référence, a augmenté de 2,2% en mars avec 231 110 immatriculations, a annoncé le Comité des constructeurs français d'automobiles. PSA a vu ses ventes progresser de 14,4% en mars en France et Renault a enregistré une croissance de 3,9% dans l'Hexagone. Sur l'ensemble du premier trimestre, le marché automobile français a progressé de 2,9%, dont 18,2% pour PSA et 2,7% pour Renault.

CASINO

Casino et Auchan ont entamé des négociations exclusives en vue d'établir, dans le respect des règles de concurrence, un partenariat stratégique leur permettant de négocier ensemble leurs achats en France et à l'international, et ce avec leurs principaux fournisseurs multinationaux alimentaires et non alimentaires. Ce partenariat ne portera notamment pas sur les produits frais traditionnels agricoles ou de la pêche, ni sur les produits de marque nationale des PME ou des entreprises de taille intermédiaire (ETI).

CIBOX
Cibox et la société chinoise CXM (Dongguan CXM Technology) ont repoussé au 15 avril 2018 la signature de l'accord prévoyant un partenariat commercial et une prise de participation croisée. C'est Cibox qui, afin de se conformer aux dispositions du règlement européen n°596/2014 du 16 avril 2014 et ses règlements délégués, a souhaité repousser cette signature, ainsi que la réalisation de l'échange d'actions (selon une parité inchangée par rapport à celle communiquée en décembre 2017), après la date de publication de ses résultats annuels, prévue le 6 avril 2018 après bourse.

DELFINGEN
Delfingen a dévoilé un bénéfice net part du groupe en croissance de 36% sur 2017, à 9,4 millions d'euros, et un résultat opérationnel courant en progression de 2% à 14,6 millions. Il a représenté 7,2% (-0,9 point) d'un chiffre d'affaires annuel déjà publié de 204 millions d'euros. En termes de perspectives, Delfingen table, pour 2018, sur une nouvelle croissance de son chiffre d'affaires et de sa marge opérationnelle. 

EUROFINS SCIENTIFIC
Eurofins Scientific a finalisé l'acquisition de Lab Frontier, un laboratoire sud-coréen spécialisé dans les tests pour l'environnement, l'agroalimentaire et la cosmétique. La société réalise environ 3 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel. L'acquisition a été faite auprès de Young In Group (YIG), une société leader sur le marché des tests haut de gamme en Corée du Sud au cours des 40 dernières années.


FLEURY MICHON
Le groupe agroalimentaire détaillera ses résultats annuels après la clôture de la Bourse.

GROUPE GORGE
Groupe Gorgé a dévoilé une perte nette part du groupe de 16,1 millions d'euros au titre de 2017, à comparer avec une perte nette part du groupe de 800 000 euros un an plus tôt. L'Ebitda ajusté - qui tiennent compte de la sortie de ces filiales ainsi que des éléments non courants du résultat opérationnel notamment dans les pôles Systèmes Intelligents de Sûreté et Protection des Installations à Risques - annuel de Groupe Gorgé, de son côté, a chuté de 49,3% pour atteindre 10,9 millions d'euros.

LANSON-BCC

Lanson-BCC a enregistré en 2017 un résultat net de 11,65 millions d'euros, en progression de 4,5%. Le résultat opérationnel du groupe atteint 20,39 millions d'euros, en baisse de 11%. Il a représenté 7,8% du chiffre d'affaires, contre 8,9% un an plus tôt. D'une part, la baisse supplémentaire du sterling en 2017 (-6,5%) a encore affecté les performances au Royaume Uni, premier marché d'exportation du groupe. D'autre part, une forte pression concurrentielle a pesé sur les ventes en France.

MND
MND a annoncé le report de l'augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires. La société a demandé à Euronext Paris la suspension de la cotation de son titre à compter du 3 avril 2018, dans l'attente de la publication d'un communiqué de presse. Jeudi dernier, le titre avait chuté de 11% à 4,895 euros après l'annonce d'une augmentation de capital, avec maintien du droit préférentiel de souscription, de 26,4 millions d'euros. Celle-ci pourrait même atteindre jusqu'à 30,4 millions d'euros en cas d'exercice intégral de la clause d'extension.

NANOBIOTIX
Nanobiotix a creusé sa perte nette en 2017, à 26,14 millions d'euros, tandis que ses produits d'activité ont baissé de 31% à 3,7 millions. Ils correspondent au chiffre d'affaires lié au contrat de licence signé avec PharmaEngine, qui s'élève à 252 000 euros (contre plus d'1,5 million en 2016), et aux autres produits de l'activité qui s'élèvent à 3,469 millions d'euros (3,864 millions en 2016) intégrant notamment les subventions et le Crédit d'Impôt Recherche (CIR) dont l'évolution est en corrélation avec le niveau d'activité de R&D.

NEOLIFE
Neolife a réduit ses pertes en 2017. Sa perte nette part du groupe est passée de 3,1 à 2,1 millions d'euros tandis que sa perte d'Ebitda est passée de 1,23 à 1,13 million. Elle est "conforme à la vision stratégique du groupe : prendre des parts de marché en satisfaisant tous ses clients sur un marché de la construction-rénovation en croissance. Cette stratégie s'est poursuivie en 2017, tout en respectant une discipline budgétaire traduite par une relative maîtrise des coûts sur l'ensemble de l'année". Le chiffre d'affaires annuel de Neolife a bondi de 55% à 6,47 millions.

RIBER
Riber, un leader mondial d'équipement pour l'industrie des semi-conducteurs, a reçu une nouvelle commande supérieure à un million d'euros de la société allemande Singulus Technologies, un leader mondial dans le développement de solutions industrielles innovantes pour l'industrie solaire. Riber fournira à Singulus Technologies des évaporateurs linéaires Sélénium, Jet 40K Selenium, destinés à la fabrication de cellules solaires à couches minces en technologie CIGS. Cette nouvelle commande fait suite à celle reçue en octobre 2016 par ce même client.

SANOFI
L'Agence européenne des médicaments (EMA) a accepté d'examiner la demande d'autorisation de mise sur le marché (AMM) du cemiplimab, développé développé conjointement par Sanofi et Regeneron, dans le traitement du carcinome épidermoïde cutané (CEC) métastatique ou localement avancé chez des patients non candidats à une chirurgie.

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a accepté d'examiner la demande d'autorisation de mise sur le marché de Dupixent (dupilumab), développé conjointement par Sanofi et Regeneron, comme traitement d'entretien complémentaire de l'asthme modéré à sévère inadéquatement contrôlé, chez certaines catégories d'adultes et d'adolescents (à partir de 12 ans).

SCOR

SCOR annonce la nomination de Laurent Rousseau au poste de Directeur Général Adjoint de SCOR Global P&C ainsi que son arrivée au sein du Comité exécutif du groupe à compter du 1er avril 2018. Dans ses nouvelles fonctions, il aura la charge des activités de Spécialités et de SCOR Business Solutions. Laurent Rousseau, actuellement Directeur de la souscription des traités de SCOR Global P&C pour la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique, a occupé des fonctions de conseil, de stratégie et de souscription depuis son entrée dans le Groupe en 2010.

SQLI
SQLI a divisé son bénéfice net par trois entre 2016 et 2017, à 2 millions contre plus de 6. Son Ebitda est passé de son côté de 15,3 à 13,2 millions d'euros en raison d'une sous-performance opérationnelle en France, principalement sur le site de Paris, et du surinvestissement nécessaire à la mise en œuvre du plan stratégique. Ces éléments ont pesé sur le taux d'emploi (recul de 1,5%). Un plan d'actions à court terme a été mis en œuvre, contribuant à une amélioration des indicateurs opérationnels de SQLI entre le premier et le second semestre 2017.

TF1
TF1 annonce le renouvellement de son partenariat de longue date avec World Rugby pour la Coupe du Monde de rugby 2019 qui se déroulera au Japon du 20 septembre au 2 novembre 2019. La France est l'un des plus grands marchés de diffusion du rugby au monde, moteur de la croissance record enregistrée pendant la Coupe du Monde de Rugby 2015, avec une hausse du nombre de téléspectateurs en direct de 48 %, à 479 millions, et de 75 % en Europe.

TIKEHAU
Tikehau Capital a dévoilé un bénéfice net part du groupe de 314,4 millions d'euros au titre de 2017, contre 124,6 millions au titre de l’exercice 2016 sur une base pro forma. La société de gestion a détaillé les résultats de ses activités d'investissement et de gestion d'actifs. Les activités d'investissement ont vu leur résultat opérationnel ressortir à 347,3 millions pour des revenus de 387,3 millions. Le résultat opérationnel des activités de gestion d'actifs a atteint, lui, 16 millions pour 57,9 millions de revenus.

WAVESTONE
Wavestone est entré en négociation exclusive en vue d'acquérir un cabinet de conseil basé au Royaume-Uni. Ce cabinet de conseil est spécialisé dans la conduite de grands programmes de transformation IT et intervient principalement auprès de grandes banques et institutions financières. L'opération se traduirait par l'acquisition par Wavestone de 100% du capital de cette société. Les fondateurs de l'entreprise accompagneraient le projet durant une phase de transition de 6 à 12 mois, afin d'assurer le plein succès de l'intégration de la société au sein de Wavestone.