Bourse

Marchés

Les valeurs à suivre aujourd'hui à la Bourse de Paris - Mardi 31 juillet 2018

AOF - 31 juillet 2018


(AOF) - AEROPORTS DE PARIS
Aéroports de Paris a enregistré au premier semestre un résultat net part du groupe de 205 millions d'euros, en progression de 26,9%, et un Ebitda de 815 millions d'euros, en progression de 33,6%. Les résultats bénéficient de l'effet positif de l'intégration globale de TAV Airports depuis le second semestre 2017 et d'Airport International Group (AIG) depuis le deuxième trimestre 2018. Hors ces intégrations, l'Ebitda s'élève à 571 millions d'euros, en baisse 6,3 %, du fait de la plus-value de 63 millions liée aux bâtiments du hub cargo enregistrée au premier semestre 2017.

EDF
EDF a relevé de 14,6 à 14,8 milliards d'euros la borne basse de sa fourchette d'Ebitda attendu cette année. La borne haute reste à 15,3 milliards d'euros. L'électricien a également ramené de 2,7 à 2,5 fois l'Ebitda sa cible d'endettement. Au premier semestre, EDF a enregistré une baisse de 13,9% de son résultat net part du groupe, à 1,7 milliard d'euros. Son Ebitda a augmenté de 18,9% en organique, à 8,2 milliards. En données publiées, il a augmenté de 17,7%. Enfin, son chiffre d'affaires s'est apprécié de 4% en organique à 35,17 milliards. En données publiées, sa croissance ressort à 5,6%.

IPSOS
Ipsos SA a conclu un accord avec Peter Feld, Directeur général de GfK SE, pour acquérir en numéraire les quatre divisions globales de solutions d'études personnalisées de GfK : « Customer Experience » ; « Experience Innovation » ; « Health » et « Public Affairs », pour une valeur d'entreprise de 105 millions d'euros. Le chiffre d'affaires de l'année 2018 des activités acquises est estimé à plus de 200 millions d'euros, avec la zone Europe représentant environ 55 % du chiffre d'affaires, les Amériques 39 % et l'Asie-Pacifique 6 %.

LEGRAND
Legrand a vu son chiffre d'affaires croitre de 14% au deuxième trimestre, à 1,44 milliard d'euros. En organique, il a progressé de 6,5%. Au premier trimestre, le groupe avait affiché une croissance de 9,6%, dont 3,9% en organique. Sur l'ensemble du semestre, la croissance totale a atteint 11,8%, pour 2,98 milliards d'euros de ventes, dont 5,2% en organique. Sur la période, le résultat opérationnel ajusté de Legrand est ressorti à 625,1 millions d'euros, en progression de 14,4%. 


MANITOU
Manitou a enregistré une croissance de ses ventes de 13% au deuxième trimestre, à 480 millions d'euros. Sur l'ensemble du premier semestre, elle ressort à 17%, pour 941 millions d'euros de chiffre d'affaires. Le résultat opérationnel courant semestriel de Manitou augmente de son côté de 32% à 63 millions d'euros, soit 6,7% du chiffre d'affaires (+0,7 point). Hors effet de change et périmètre, le taux de résultat opérationnel courant est de 7% du chiffre d'affaires. a précisé le directeur général du groupe. Son bénéfice net part du groupe s'est apprécié de 37% à 40,7 millions.

MERSEN
Compte-tenu des résultats du premier semestre et d'une base de comparaison élevée au second semestre, Mersen anticipe désormais pour l'année 2018 une croissance organique du chiffre d'affaires comprise entre 7% et 9% contre une prévision entre 3% et 6 % communiquée précédemment. L'expert des spécialités électriques et des matériaux avancés estime que, sur la base des taux de change actuels, l'impact des devises sur le chiffre d'affaires annuel devrait se situer entre -25 et -30 millions d'euros. En outre, les acquisitions devraient apporter près de 2% de croissance.

REXEL
Rexel a enregistré une croissance de 28% de son résultat net récurrent (ajusté des effets liés au cours du cuivre) au deuxième trimestre, à 91,5 millions d'euros. Son Ebita ajusté a progressé sur la période de 10,2% à 161 millions, soit 4,8% (+20 points de base) d'un chiffre d'affaires de 3,37 milliards d'euros. Il a progressé de 1% en données publiées et de 5,1% en données comparables et nombre de jours constants.


SANOFI
Sanofi affiche à l'issue du deuxième trimestre un bénéfice net des activités de 1,558 milliard d'euros, en baisse de 7,9%, soit 1,25 euro par action. A taux de changes constants, il a progressé de 0,4%. Le résultat opérationnel des activités a reculé de 8,9%, à 2,092 milliards d'euros. À changes constants, il a diminué de 1%. Le ratio du résultat opérationnel des activités sur le chiffre d'affaires a été de 25,6%, soit un recul de 0,9 point de pourcentage. Le chiffre d'affaires trimestriel de Sanofi, enfin, a atteint 8,17 milliards d'euros, en baisse de 5,7%.

SOCIETE GENERALE
Société Générale a annoncé avoir signé un accord avec la banque ABN Amro en vue de la cession de ses activités de banque privée en Belgique. La banque néerlandaise reprend toutes les activités opérées par la filiale, l'intégralité des portefeuilles clients et l'ensemble des collaborateurs. Les détails financiers de la transaction n'ont pas été dévoilés.

SOLVAY
Le groupe chimiste dévoilera ses résultats semestriels.

THERMADOR
Thermador affiche un résultat net part du groupe de 15,45 millions d'euros à l'issue du premier semestre, en croissance de 21,8%. A périmètre constant, il a progressé de 11,4%. Le résultat opérationnel courant sur activité ressort pour sa part à 23,45 millions d'euros, en progression de 19%. A périmètre constant, il a augmenté de 8,6%. Le chiffre d'affaires semestriel de Thermador, déjà publié, a été de 168,149 millions d'euros.

VIVENDI
Vivendi a "écarté l'idée d'une mise en Bourse de sa filiale Universal Music Group (UMG) "à cause de sa complexité". En revanche, le groupe a décidé de céder jusqu’à 50% du capital d'UMG à un ou plusieurs partenaires stratégiques. Cette opération devrait être lancée cet automne et pourrait s’étaler sur 18 mois. Vivendi retiendra prochainement des banques pour procéder à cette recherche de partenaires stratégiques. Vivendi définira "un prix de réserve" minimum pour l’entrée de partenaires au capital d’UMG.

Vivendi est entré en négociations exclusives avec Grupo Planeta pour l’acquisition de 100 % du capital d'Editis, deuxième groupe d’édition français détenu par Grupo Planeta. La valeur d’entreprise retenue est de 900 millions d’euros. En 2017, Editis a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 750 millions d’euros et un EBIT récurrent d’environ 60 millions d’euros.

Vivendi a dévoilé un résultat net part du groupe en baisse de 6,3% au titre du premier semestre, à 165 millions d'euros. Son Ebita est ressorti, lui, à 542 millions, en progression de 54%. Il comprend notamment l'effet de la consolidation d'Havas (+102 millions d'euros).

YMAGIS
Ymagis, spécialiste européen des technologies numériques pour l'industrie du cinéma, a enregistré un chiffre d'affaires de 79,3 millions d'euros au premier semestre 2018, en recul de 3,6% . Pour rappel, l'activité non-VPF du Groupe est particulièrement saisonnière au profit des ventes du second semestre et tout particulièrement du quatrième trimestre. L'activité VPF (frais de copie virtuelle et activité historique du groupe), dont le chiffre d'affaires recule mécaniquement de trimestre à trimestre, a enregistré une décroissance de 14,5% à 26,7 millions.