Bourse

Marchés

Les valeurs à suivre aujourd'hui à Wall Street - Mercredi 21 mars 2018

AOF - 21 mars 2018


(AOF) - DBV TECHNOLOGIES
DBV Technologies a indiqué le prix de son offre globale par émission de 3 527 752 actions ordinaires nouvelles. La partie de l'offre réalisée par émission de 1 392 015 actions ordinaires sous la forme de 2 784 030 American Depositary Shares (ADS) aux Etats-Unis, au Canada et dans certains autres pays en dehors de l'Europe se fera au prix de 21,26 dollars américains par ADS. La partie réalisée sous la forme d'un placement privé de 2 135 737 actions ordinaires en Europe (y compris en France) se fera au prix de 34,71 euros par action ordinaire.

FEDEX
FedEx a vu son bénéfice net dépasser les 2 milliards de dollars au troisième trimestre 2018, clos fin février, alors qu'il pointait à 562 millions à la même période en 2017. Ramené au nombre d'actions FedEx, il a représenté 7,59 dollars. En données ajustées, il ressort à 3,72 dollars contre un consensus Zacks de 3,08 dollars. Le chiffre d'affaires trimestriel de FedEx est passé pour sa part de 15 à 16,5 milliards de dollars au troisième trimestre alors qu'il était anticipé à 16,18 milliards.

GENERAL MILLS
General Mills a abaissé sa prévision de bénéfice par action 2018, désormais attendu stable ou en croissance de 1% à changes constants. Le groupe agroalimentaire ciblait jusque-là une croissance de 3 à 4%. Cette révision est notamment liée à la prise en compte de coûts logistiques plus élevés que prévu initialement. General Mills maintient en revanche sa prévision d'une croissance organique "en ligne" avec celle de 2017.

GOOGLE/APPLE
La Commission européenne a proposé aujourd'hui de nouvelles règles visant à garantir que les activités des entreprises numériques soient imposées dans l'Union européenne (UE) d'une manière "équitable et propice à la croissance". La première initiative vise à réformer les règles relatives à l'imposition des sociétés de telle sorte que les bénéfices soient enregistrés et taxés là où les entreprises ont une interaction importante avec les utilisateurs par l'intermédiaire de canaux numériques. Cette option constitue la solution à long terme privilégiée par la Commission.

MONSANTO
La Commission européenne a autorisé, en vertu du règlement de l'Union européenne sur les concentrations, le rachat de Monsanto par Bayer. Cette concentration est subordonnée à la cession d'un vaste ensemble d'activités, destinée à remédier aux chevauchements des activités des parties dans les secteurs des semences, des pesticides et de l'agriculture numérique. A l'issue de son enquête approfondie, la Commission a conclu que l'opération telle qu'elle avait été notifiée aurait réduit sensiblement la concurrence sur les prix et l'innovation sur divers marchés en Europe et dans le monde entier.

NORDSTROM
Le Comité spécial chargé d'étudier l'éventualité d'une acquisition de Nordstrom par ses dirigeants-fondateurs a mis fin à ces discussions avec ces derniers. "Le Comité spécial a pris cette décision face à l'impossibilité de se mettre d'accord sur un prix raisonnable pour l'entreprise", indique le distributeur dans un communiqué.

SALESFORCE
Salesforce a annoncé l'acquisition de MuleSoft sur la base d'une valeur d'entreprise de 6,5 milliards d'euros. Le fournisseur de solutions de gestion de la relation client à distance propose 44,89 dollars par action de la société, dont les produits facilite la gestion des données. Dans le détail, chaque actionnaire de la cible recevra 36 dollars en numéraire et 0,0711 action Salesforce par titre détenu. Des actionnaires détenant 30% du capital de MuleSoft ont déjà accepté d'apporter leurs titres.