Bourse

Sociétés

M6 en forte hausse après des résultats trimestriels supérieurs aux attentes

AOF - 08 novembre 2017


(AOF) - M6 a bondi de 5,23% à 20,305 euros et monté sur le podium du SBF 120 après avoir publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Au troisième trimestre, le groupe de médias a enregistré une croissance de 35,4% de son résultat opérationnel courant à 42,1 millions d'euros. Le consensus était de 36 millions. Si M6 a fait état d'un solde positif pour les transferts de joueurs du club de football des Girondins de Bordeaux, dont il est propriétaire, la principale cause de cette surperformance est le solide levier opérationnel dont il bénéficie dans son coeur de métier : la télévision.

Le chiffre d'affaires publicitaire des chaines gratuites du groupe M6 a en effet progressé de 4,1% au troisième trimestre, à 165,3 millions d'euros. Comme le groupe en a désormais pris l'habitude, il a fait mieux que le marché français - en très légère reprise puisqu'il est estimé en croissance de 1% sur la période - et que son grand rival TF1. Les revenus publicitaires de ce dernier ont progressé de 1,7% au quatrième trimestre. Au total, le chiffre d'affaires trimestriel de M6 a atteint 272,4 millions d'euros (+4,1%).

M6 a donc, une fois encore, su monétiser ses gains de parts de marché auprès des annonceurs. Au troisième trimestre, il affiche la plus forte progression sur la cible commerciale en un an, tous groupes audiovisuels confondus, avec 24,1% de part d'audience (+0,7 point). Petit bémol : M6 a vu sa part d'audience auprès de l'ensemble du public baisser de 0,4 point, à 14,3%, en raison notamment de l'effet de base défavorable que constitue la diffusion en juillet 2016 de 3 matchs de l'Euro, dont la finale.

Toujours peu disert concernant ses perspectives, le groupe M6 a tout de même confirmé ce que TF1 disait il y a quelques jours, à savoir que le marché publicitaire français montre des signes de "légère croissance". Jusqu'à présent, le message était plutôt que le marché resterait atone cette année. Dans ce contexte, M6 espère bien encore gagner des parts de marché.

Au quatrième trimestre, le groupe de médias pourrait toutefois se heurter à une base de comparaison plus compliquée à tenir, notent les analystes, mais aussi subir l'impact de l'arrêt de plusieurs numéros de son émission "La France a un incroyable talent".