Bourse

Marchés

Mirabaud n'exclut pas une livre sterling à parité avec l'euro

AOF - 10 août 2018


(AOF) - Mirabaud n'exclut pas que la livre sterling puisse toucher la parité face à l'euro dans les prochaines semaines. Depuis le 16 avril dernier, la devise britannique a perdu plus de 11,30% face au dollar, 10% face au franc suisse et près de 4,20% face à l'euro, observe ainsi John Plassard, consultant pour Mirabaud Securities chez Cambridge Securities.

 

"Il y a plusieurs raisons à la baisse de la livre sterling, mais tout découle bien évidemment du vote en faveur du Brexit. Les incertitudes économiques (hard ou soft Brexit), politiques (la démission du ministère des affaires étrangères tout dernièrement) et géopolitiques (notamment la relation avec les Etats-Unis) entachent et brident l'évolution positive de la devise britannique", analyse-t-il.

Pour l'expert de Mirabaud Securities, une parité livre/euro "pourrait refléter une certaine faiblesse de son économie". Si une baisse de la devise est une bonne nouvelle à court terme en redonnant de la compétitivité aux entreprises exportatrices, elle implique aussi des tensions politiques accrues, un potentiel emballement de l'inflation et une moins forte stimulation de la part de la banque centrale.

"Ce dernier point est très important car en relevant progressivement ses taux d'intérêt, la banque d'Angleterre (BoE) pousse l'économie britannique à prendre du temps pour combler son déficit courant et donc son besoin de financement externe", pointe John Plassard, consultant pour Mirabaud Securities chez Cambridge Securities.

Ce dernier identifie enfin un effet collatéral de la dépréciation de la livre sterling, qui serait favorable à la France : l'économie tricolore pourrait repasser devant celle du Royaume-Uni. Le PIB des deux pays étant très proche, les variations du taux de change font osciller le classement.