Bourse

Sociétés

MND dans le viseur de l’AMF, le titre chute

AOF - 06 avril 2018

(AOF) - Ce qui s’annonçait comme une descente tout schuss s’est transformé en un slalom géant. Le spécialiste des aménagements de montagne MND est revenu hier soir sur les raisons du report de son augmentation de capital de 26,4 millions d’euros. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les investisseurs n’ont guère pardonné puisque le titre a décroché de 13,18% à 4,25 euros pour sa reprise de cotation.

Il faut dire que le groupe savoyard s'est vu reprocher un certain nombre de griefs par le Collège de l'AMF. Globalement, la société aurait fourni une communication incomplète et tardive au marché, notamment sur ses objectifs financiers ou encore l'utilisation qui sera faite des fonds récoltés à l'issue de l'augmentation de capital.

Au final, les amendes encourues par la société et Xavier Gallot-Lavallée (PDG de MND) s'élèvent respectivement à des montants maximums de 500 000 euros et de 150 000 euros. MND précise toutefois que le Rapporteur de la Commission des sanctions de l'AMF a recommandé la "clémence" eu égard à la jeunesse du parcours boursier de la société au moment des faits reprochés.

Si l'impact financier d'une telle condamnation apparaît largement surmontable, l'image de MND pourrait clairement être écornée.

Afin de se faire pardonner, le groupe savoyard a mis en avant trois contrats qu'il vient de décrocher et qui représentent un montant cumulé de 12,9 millions d'euros. Par ailleurs, le groupe a réaffirmé ses objectifs ambitieux : doubler la taille du groupe d'ici 2020, pour atteindre un chiffre d'affaires total de 150 millions d'euros, contre 76,4 millions à l'issue de l'exercice 2016/2017. Le tout en améliorant significativement sa rentabilité, avec un objectif de marge opérationnelle courante compris entre 8% et 10%, contre 4,1% à l'issue de son dernier exercice clôturé. Pas sûr que ces arguments fassent boule de neige.