Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Début de semaine prudent

AOF - 16 juillet 2018


(AOF) - Les marchés actions européens devraient débuter la semaine proches de l'équilibre après l'annonce du léger ralentissement de la croissance chinoise au deuxième trimestre (+6,7% après +6,8% au premier trimestre). Dans l'attente de nouvelles informations concernant la guerre commerciale, les investisseurs seront attentifs à la publication de plusieurs indicateurs aux Etats-Unis, et notamment les ventes au détail pour le mois de mai. Au chapitre des valeurs, les actualités sont rares. Selon une source de marché, Goldman Sachs a dégradé sa recommandation sur L'Oréal d'Achat à Neutre.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'un doji sous les précédents sommets à 5437 points. Précédé d'un gap haussier, cette bougie d'hésitation s'est effectuée dans des volumes réduits à 2.97 milliards d'euros. Ce gap devrait donc être comblé dans les jours à venir. Seule une clôture au-dessus de 5437 points permettrait d'anticiper une reprise plus dynamique vers 5501 voire 5560 points.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ALSTOM
Les informations circulant dans la presse mardi dernier se sont concrétisées. La Commission européenne a annoncé l'ouverture d'une enquête approfondie visant à examiner le projet de rachat d'Alstom par Siemens. Dans le sillage de cette annonce, les deux groupes ont confirmé leur intention de finaliser l'opération au premier semestre 2019. Ils comptent en effet vaincre les doutes de la Commission. Cette dernière craint que la concentration ne réduise la concurrence pour la fourniture de plusieurs types de trains et de systèmes de signalisation.

EGIDE
Egide a enregistré une croissance symbolique de 0,2% de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre, à 8,255 millions d'euros. A changes et périmètre constants, il a augmenté de 4,7%. Sur l'ensemble du premier semestre, le chiffre d'affaires consolidé non audité du groupe Egide est en croissance de 10,9% à 16,28 millions d'euros. À périmètre comparable et taux de change constants, il a progressé de 6,6%.

HF COMPANY
Le chiffre d'affaires du groupe HF Company a atteint 18,1 millions d'euros au cours du premier semestre de l’exercice 2018, en retrait de 13,8%. Il subit l'impact de la forte baisse des revenus du pôle Digital Broadband, à 4,7 millions d'euros , contre 8 millions d'euros au premier semestre 2017. L'activité a été pénalisée à hauteur de 2,4 millions d'euros par une pause dans les commandes de fusibles de protection de la part des opérateurs télécoms aux Etats-Unis.

NATIXIS
Nathalie Bricker est nommée directrice financière de Natixis, membre du Comité de direction générale de Natixis. Elle succède à Nicolas Namias devenu membre du directoire du Groupe BPCE, en charge des finances, de la stratégie, des affaires juridiques et du secrétariat du conseil de surveillance en juin dernier. Nathalie Bricker prendra ses fonctions le 6 août 2018.

Les chiffres macroéconomiques

Les investisseurs prendront connaissance à 11h de la balance commerciale de mai pour la zone euro.

Aux Etats-Unis, les ventes au détail de juin et l'indice manufacturier "Empire State" de la Fed de New York pour juillet sont attendus à 14h30. Les stocks des entreprises en mai seront dévoilés à 16h.

Vers 8h25, l'euro est stable à 1,1700 dollar.

Vendredi à Paris

Les marchés européens ont enregistré leur deuxième semaine consécutive de hausse. Cette fin de semaine a été marquée par un apaisement des craintes de guerre commerciale et les premiers résultats des banques aux Etats-Unis. Ces derniers, accueillis sans enthousiasme, n'ont pas impacté l'Europe. A Paris, Altran a dévissé après la découverte de commandes fictives chez Aricent, qu'il a acquis en 2017. L’indice CAC 40 a progressé de 0,35% à 5 424,98 points, portant ses gains sur la semaine à 0,92%. L’EuroStoxx 50 a pour sa part fini en hausse de 0,26% à 3 454,50 points.

Vendredi à Wall Street

Wall Street a une nouvelle fois fait bonne figure vendredi en dépit de vents peu porteurs. Les résultats peu emballants des banques et les statistiques mitigées n'ont pas empêché les trois principaux indices de terminer en hausse. Le Dow Jones et le S&P ont dépassé in extremis les 25 000 et 2 800 points respectivement, à 25 019,41 points (+0,38%) et à 2 810,31 points (+0,11%). Le S&P est ainsi à son plus haut niveau depuis février. Pour sa part, le Nasdaq technologique a atteint en séance un nouveau plus haut historique à 7 843,52 points. Il a clôturé à 7 825,98 points, en hausse de 0,03%.