Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Début de semaine prudent en vue

AOF - 10 septembre 2018


(AOF) - Les marchés actions européens devraient débuter la semaine sur une note prudente dans le sillage de la clôture de Wall Street, vendredi dernier. Les investisseurs restent sur leur garde alors que le bras de fer que se livrent les Etats-Unis et le reste du monde concernant le commerce se poursuit. Donald Trump continue d’entretenir la pression en menaçant désormais de taxer 267 milliards de dollars d'importations chinoises en plus de celles de 200 milliards déjà évoquées. Cette décision reviendrait à taxer la quasi totalité des importations chinoises.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'un doji au-dessus du support majeur à 5243 points. Dans des volumes corrects à 3.65 milliards d'euros, l'indice a temporisé sa vive correction au-dessus de son support majeur à 5243 points. Ce niveau est donc sauvegardé en clôture hebdomadaire. Néanmoins, les vendeurs conservent pour l'instant la main sur ce marché. Une rupture en clôture de 5243 points accentuerait la baisse en direction des creux du début d'année à 5094.69 / 5050 points.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ORCHESTRA-PREMAMAN
Sur la base de l'examen des éléments financiers préliminaires non audités, le chiffre d'affaires du premier semestre, s'inscrit dans la même tendance que celle du premier trimestre, marqué par un recul de l'activité de 8,9%, indique Orchestra-Prémaman. Ceci conduit le groupe à anticiper désormais un EBE Courant compris entre 5 % et 6% du chiffre d'affaires annuel pour l'ensemble de l'exercice 2018/2019.

ALTRAN
L’action Altran (-5,77% à 8 euros) a continué de perdre du terrain vendredi pour évoluer sur ses plus bas depuis mars 2015. Les investisseurs ont été déçus jeudi par le free cash flow du groupe au premier semestre et, comme le rappelle Kepler Cheuvreux, le free cash flow et l'endettement sont devenus un sujet sensible après l’acquisition de la société Aricent. Cette opération s’est en effet traduite par un endettement élevé pour le spécialiste de la R&D externalisée.

APRIL
Au sein d’un marché parisien qui est resté morose, l’action April a décollé vendredi de 2,85% à 12,65 euros grâce à des résultats en nette amélioration. Au premier semestre, le groupe de services en assurance a enregistré un résultat net part du groupe en hausse de 15,4% à 27,5 millions d'euros et un résultat opérationnel courant en progression de 10,6% à 42,2 millions d'euros.

AUFEMININ
La société TF1 a annoncé avoir franchi le seuil de 95% de détention au capital d’aufeminin et détenir à ce jour un total de 9 206 457 actions représentant 95,26% du capital et 95,22% des droits de vote de la société. De ce fait, le groupe a annoncé sa volonté de déposer dans les prochaines semaines auprès de l'Autorité des marchés financiers un projet d'offre publique de retrait suivie d'un retrait obligatoire portant sur le solde des actions aufeminin non-encore détenu par elle, au prix de 39,47 euros par action.

Les chiffres macroéconomiques

Les investisseurs se contenteront, à 8h30, de la prévision de la croissance au troisième trimestre de la Banque de France.

Vers 8h25, l'euro cote 1,1551 dollar, en baisse de 0,16%.

Vendredi à Paris


Les principaux marchés actions européens ont clôturé dans le rouge pour la quatrième séance consécutive. Fort du soutien du secteur du luxe, le CAC 40 se distingue avec un gain de 0,16%. Pour autant, sur la semaine, le bilan est sans équivoque (-2,86%). Une tendance partagée dans le reste de l'Europe. En repli de 0,21% ce soir, l'indice Euro Stoxx 50 enregistre une baisse hebdomadaire de plus de 3%, soit son recul le plus marqué depuis près de six mois. La prudence des investisseurs est motivée depuis début septembre par les tensions commerciales entre les Etats-Unis et le reste du monde.

Vendredi à Wall Street


Les marchés américains ont terminé la semaine en baisse malgré plusieurs bons résultats, en particulier ceux du fabricant de semi-conducteurs Broadcom. La croissance plus forte que prévu des salaires en août, qui pourrait pousser la Fed à être plus agressive a pesé. Les investisseurs s'inquiètent également des menaces de Donald Trump de taxer 267 milliards de dollars d'importations chinoises en plus de celles de 200 milliards déjà évoquées. Le Dow Jones a cédé 0,31% à 25916,54 points. Le Nasdaq a perdu 0,25% à 7 902,54 points. Sur la semaine, le Dow Jones a perdu 0,19% et le Nasdaq, 2,55%.