Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Début de semaine prudent

AOF - 19 mars 2018


(AOF) - Les marchés actions européens sont attendus proches de l'équilibre à l'ouverture. Le calme est de mise en l'absence d'indicateur économique majeur et de résultats d'entreprises. Les investisseurs devraient jouer la prudence dans la perspective de la réunion de politique monétaire de la Fed, qui débutera demain pour s'achever mercredi. Le consensus table sur une hausse d'un quart de point des taux de l'institution. Les économistes attendent avec intérêt la première conférence de presse du nouveau président de la banque centrale, Jerome Powell.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une seconde bougie blanche avec une petite mèche haute. Les cours ont défini depuis 6 séances un intervalle de consolidation entre le soutien à 5216 points et la résistance à 5311 points. A l'intérieur de ce range, il n'y aura pas de dynamique tranchée. Nous sommes dans l'attente de nouveaux éléments.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ENVIRONNEMENT SA
Environnement S.A a réalisé en 2017 un chiffre d'affaires de 80,4 millions d'euros, en hausse de 5%. La croissance, toujours régulière, porte particulièrement cette année sur la Chine qui devient le premier pays d'exportation du spécialiste de la surveillance de l'environnement. Les parts de marché en Inde comme en Corée du Sud sont toujours importantes et l'Europe, hors France, reste relativement stable à périmètre constant avec une activité toujours soutenue en Grande-Bretagne et une légère reprise en Italie. Les ventes en France ont progressé de près de 20%.

GAUSSIN
Gaussin annonce la réalisation de deux augmentations de capital pour un montant global de 2,3 millions d'euros. Le prix unitaire est de 0,35 euro. Ces émissions, non visées par l'AMF, ont pour objectif de financer le développement de la société. Dans son communiqué, le groupe précise que le taux de dilution est de 4,35%.

NEXANS
Nexans a annoncé que son directeur général Arnaud Poupart-Lafarge souhaite "cesser au plus vite ses fonctions pour des raisons personnelles." A la demande du Conseil d'administration, il a accepté d'assurer une période de transition jusqu'au 30 septembre 2018 au plus tard. Conformément au plan de succession et en plein accord avec Arnaud Poupart-Lafarge, le Conseil d'administration de Nexans a demandé à Pascal Portevin, Directeur Général Adjoint d'accompagner la transition, dans le cadre de responsabilités élargies.

SOCIETE GENERALE
Le Conseil d'administration de Société Générale, sur proposition du Comité des nominations, soumettra au vote de l'assemblée générale mixte des actionnaires du 23 mai 2018, le renouvellement pour une durée de quatre ans, du mandat d'administrateur de Lorenzo Bini Smaghi. Il est administrateur indépendant de la banque depuis 2014 et Président du Conseil d'administration depuis le 19 mai 2015.

Les chiffres macroéconomiques

Les investisseurs se contenteront de la balance commerciale de janvier pour la zone euro, à 11h.

Vers 8h25, l'euro cote 1,2271 euro, en repli de 0,13%.

Vendredi à Paris

Le bilan hebdomadaire est légèrement positif pour les Bourses européennes grâce à leur sursaut d'hier et aujourd'hui. Alors que les marchés européens oscillaient autour de l'équilibre depuis l'ouverture, ils ont définitivement pris le chemin de la hausse à l'annonce d'une production industrielle plus élevée que prévu outre-Atlantique. La confiance du consommateur a aussi réservé une bonne nouvelle. Le CAC 40 a clôturé en progression de 0,29% à 5 282,75 points, passant de peu en territoire positif en 5 séances : +0,16%. L’EuroStoxx50 a pour sa part gagné 0,68% à 3 437,40 points.

Vendredi à Wall Street

Wall Street a bien terminé vendredi une semaine particulièrement troublée. Si le Dow Jones a clôturé en progression de 0,29% à 24 946,51 points et le S&P en hausse de 0,17% à 2 752,01 points, ils cèdent tous les deux plus de 1% sur la semaine. Les statistiques solides de vendredi, notamment la confiance du consommateur, et la hausse du pétrole ont donc permis de réduire quelque peu les pertes contractées plus tôt dans la semaine sur fond de surenchère protectionniste de la part de la Maison Blanche. Par ailleurs, les investisseurs attendent la réunion de la Fed de cette semaine.