Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Entre Barcelone et Washington, le cœur des investisseurs balance...

AOF - 23 octobre 2017


(AOF) - Les indices actions européens devraient continuer sur leur lancée en ce début de semaine et signer une ouverture en légère hausse. Le fait que Wall Street n'en finit plus d'enchainer les records, porté vendredi par la perspective d'une adoption d'ici la fin de l'année de la réforme fiscale de Donald Trump, a un effet d'entrainement sur les autres marchés mondiaux. Toutefois, les investisseurs devraient garder un œil sur la situation en Catalogne après la décision de Madrid de prendre le contrôle des institutions de la région. Les valeurs bancaires notamment pourraient en pâtir.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie noire assez ample. Avec une ouverture au-dessus de la résistance à 5 382 points et une réintégration de ce niveau, cette bougie traduit un manque de conviction des acheteurs, qui ne parviennent pas à confirmer la sortie de l'intervalle de consolidation. Les volumes, à près de 4 milliards d'euros, ont pourtant été étoffés en ce jour d'échéance. La tendance reste neutre.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

FONCIERE DES REGIONS
Foncière des Régions (FdR) a réalisé une étape clé dans la simplification de son organisation avec la signature, avec Cardif, Crédit Agricole Assurances et Generali Vie, d'un accord prévoyant l'apport de leur participation de 38,6% dans Foncière Développement Logements (FDL). Les apports, réalisés d'ici fin novembre, seront rémunérés à hauteur d'environ 30% en numéraire (à 4,65 euros par action FDL) et 70% en échange de titres Foncière des Régions (à raison de 1 action FdR pour 20 actions FDL).

ACCORHOTELS
Le marché a mal reçu l'activité d'AccorHotels au troisième trimestre. En repli de 3,29% à 41,585 euros, l’action du groupe hôtelier a accusé vendredi la plus forte baisse du CAC 40, pénalisée par des prises de bénéfices. Prenant prétexte du ralentissement de la croissance observé cet été, certains investisseurs se sont délestés d'une action qui a atteint mardi son plus haut annuel à 43,67 euros. Au troisième trimestre le chiffre d'affaires du numéro un européen de l'hôtellerie avec les enseignes Ibis, Novotel, Sofitel, Fairmount ou Raffles a grimpé de 7,2% à 504 millions d'euros.

MICHELIN
Michelin (+0,96% à 121,10 euros) a surperformé le CAC 40 vendredi après la publication d'un chiffre d'affaires du troisième trimestre 2017 solide. Le deuxième fabricant de pneumatiques mondial a réalisé sur la période de trois mois close fin septembre un chiffre d'affaires en hausse de 3% à 5,335 milliards d'euros, conformément au consensus. Sur les neuf premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires affiche une croissance de 6% à 16,4 milliards d'euros.

SMCP
Entrée en Bourse timide pour le groupe de prêt-à-porter SMCP, qui regroupe les marques Sandro, Maje et Claudie Pierlot. Le titre, introduit à 22 euros, a cédé vendredi 4,55% à 21 euros. Les échanges se font sous la forme de promesses d'actions. Si les négociations des actions débuteront officiellement le 24 octobre, ce repli confirme la prudence des investisseurs vis-à-vis de l'IPO. Mardi, les responsables de l'opération avaient été contraints de resserrer la fourchette de prix indicative de 22 et 22,5 euros, après avoir fixé début octobre une première fourchette de prix entre 20 à 25 euros.

Les chiffres macroéconomiques

Aucune statistique n'est attendue.

Vers 08h20, l'euro fléchit d'un modeste 0,08% à 1,1769 dollar.

Hier à Paris

Les marchés européens ont terminé en légère hausse, soutenus par l’espoir d’une réforme fiscale aux Etats-Unis. Une résolution budgétaire américaine ouvrant la voie aux réductions d'impôts souhaitées par le président américain a été votée jeudi soir. La hausse des rendements obligataires provoquée par cette perspective a soutenu les valeurs bancaires. Michelin a, lui, bénéficié de son activité trimestrielle. L’indice CAC 40 a gagné 0,08% à 5 372,38 points, portant ses gains sur l’ensemble de la semaine à 0,39%. L’EuroStoxx 50 a progressé de 0,08% à 3 605,09 points.

Hier à Wall Street

Une fois n’est pas coutume, une nouvelle en provenance du Congrès américain, où Donald Trump s’est heurté depuis le début de son mandat à l’indiscipline des parlementaires, a soutenu les marchés actions vendredi. En effet, la réforme fiscale voulue par le président a franchi une nouvelle étape avec le vote d’une résolution qui accéléra sa mise en œuvre, faisant espérer une adoption d’ici la fin de l’année. Dans ce contexte, des résultats d’entreprises mitigés n’ont pas empêché Wall Street de signer de nouveaux records : le Dow Jones a gagné 0,71% à 23 328,63 pts et le S&P 0,51% à 2 575,21 pts.