Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - La baisse devrait se poursuivre, macro et politique monétaire restent au cœur des débats

AOF - 28 février 2018


(AOF) - Les marchés européens devraient se maintenir en territoire négatif à l'ouverture après que Wall Street a accéléré son repli en fin de journée hier. La nervosité reste de mise après les déclarations de Jerome Powell qui ont relancé les spéculations quant à une accélération de la normalisation de la politique monétaire de la Fed. Dans ce contexte, les investisseurs seront d'autant plus enclins à surveiller l'estimation de l'inflation en zone euro en février et celle de la croissance américaine du quatrième trimestre. Côté valeurs, Altran, Vilmorin mais aussi Solvay et BioMérieux ont publié.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie noire avec une mèche basse sur le gap haussier. Les cours sont restés coincés entre les deux gaps, ne parvenant pas à prendre une tendance. Les volumes, à 3,40 milliards d'euros, ne donnent pas d'indication particulière. Il n'y a que les marchés américains qui, par une clôture faible, viennent apporter un bémol à la lecture haussière. Mais, tant qu'aucun niveau ne sera franchi en clôture, la consolidation sera de mise.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ALTRAN
Altran a publié un bénéfice net part du groupe de 130,8 millions d'euros au titre de 2017, en croissance de 6,8%. En prenant en compte les seules activités poursuivies - Altran a cédé son activité “business utilities” aux Etats-Unis en décembre entrainant un impact négatif sur 2017 de 8,9 millions d'euros - son bénéfice net ressort à 139,7 millions, en croissance de 15,3%. Le résultat opérationnel courant du spécialiste de la R&D externalisée a augmenté de son côté de 13,6% pour atteindre 246,3 millions d'euros soit une marge bonifiée de 0,3 point à 10,8% du chiffre d'affaires.

ACCORHOTELS
AccorHotels a annoncé la signature d’accords avec un groupe d’investisseurs français et internationaux en vue de la cession d’une majorité du Capital d’AccorInvest. Aux termes de ces accords, le groupe hôtelier cèderait initialement 55% d’AccorInvest à un groupe d’investisseurs composé des fonds souverains Public Investment Fund (PIF) et GIC, des investisseurs institutionnels Crédit Agricole Assurances, Colony NorthStar et Amundi, et d’autres investisseurs. A la réalisation de l’opération, AccorHotels bénéficierait d’un apport de liquidités brut de 4,4 milliards d'euros.

VILMORIN
Vilmorin & Cie a enregistré au premier semestre 2017-2018, clos au 31 décembre 2017, une perte nette (part du groupe) de 37,3 millions d’euros contre -38,8 millions d’euros, un an plus tôt. Compte tenu de la forte saisonnalité de l’activité - un tiers des ventes étant réalisées au premier semestre - les comptes consolidés du premier semestre affichent traditionnellement des résultats fortement négatifs, a rappelé le spécialiste des semences agricoles.

APRR (EIFFAGE)
APRR, filiale d'Eiffage spécialisée dans les concessions autoroutières, a fait état d'une croissance de 5,3% de son bénéfice net part du groupe en 2017, à 705,9 millions d'euros. Son Ebitda a progressé dans les mêmes proportions pour atteindre 1,774 milliard d'euros, soit 73,2% du chiffre d'affaires (+0,8 point). Ce dernier a augmenté de 4,2% à 2,424 milliards d'euros. Le trafic total sur les autoroutes d'APRR, mesuré en nombre de kilomètres parcourus, a progressé de 3,2% sur la totalité de l'année 2017.

Les chiffres macroéconomiques

L'Insee dévoilera à 08h45 la deuxième estimation de la croissance du quatrième trimestre en France ainsi que les dépenses de consommation des ménages en janvier et l'indice provisoire de l'inflation de février.

En Allemagne, le taux de chômage de janvier sera connu à 10h.

En zone euro, Eurostat publiera son estimation flash de l'inflation de février à 11h00.

Aux Etats-Unis, les investisseurs découvriront à 14h30 la deuxième estimation de la croissance du quatrième trimestre. Elle sera suivie à 15h45 par l'indice des directeurs d'achat (PMI) de la région de Chicago pour février puis, à 16h00, par les promesses de ventes immobilières en janvier.

A 08h25, l'euro est stable à 1,2237 dollar.

Hier à Paris

Les marchés européens ont fini en légère baisse, le nouveau président de la Fed, Jerome Powell, alimentant la spéculation sur une politique monétaire plus agressive cette année. Le remplaçant de Janet Yellen s’est déclaré plus optimiste à propos de la conjoncture américaine, étant notamment plus confiant dans une hausse de l’inflation. La hausse des taux longs que ces déclarations ont provoquée a pesé sur les indices. Elle a en revanche bénéficié aux bancaires, permettant au CAC 40 de finir sur un repli symbolique : -0,01% à 5 343,93 points. L'EuroStoxx50 a cédé 0,15% à 3 458,03 points.

Hier à Wall Street

La réaction négative des investisseurs aux déclarations de Jerome Powell, président de la Fed, a été bien plus franche aux Etats-Unis qu'en Europe, sans doute amplifiée par des prises de bénéfices après trois séances de forte hausse. Le Dow Jones a ainsi mis fin à cette belle série en perdant 1,16% à 25 410,03 pts et le S&P a lâché 1,27% à 2 744,28 pts. Devant les Représentants américains, Powell a réaffirmé son optimisme dans la santé de l'économie et le fait que la croissance devrait accélérer cette année. Il a également rappelé que plusieurs hausses graduelles de taux restaient appropriées.