Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - La journée commence sous de bons auspices

AOF - 08 décembre 2017


(AOF) - Les marchés européens devraient se montrer plus prompts à progresser ce vendredi qu'ils ne l'ont été hier alors que les nouvelles concernant le Brexit sont favorables. La Commission européenne a acté "les progrès suffisants" réalisés dans le cadre de la première phase de négociations et recommandé de passer à la seconde étape. Verdict des chefs d'Etats et de gouvernements le 15 décembre. L'autre rendez-vous clé de la journée sera évidemment la publication du rapport sur l'emploi américain en début d'après-midi mais, là encore, rien n'indique une détérioration profonde de la tendance.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une petite bougie blanche dans des volumes moyens à 3,20 milliards d'euros. Les investisseurs étaient encore hésitants hier, mais vont aller tester le haut de l'intervalle de consolidation 5 303/5 434 aujourd'hui. La tendance reste neutre mais la sortie par le haut donnerait enfin une direction.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

AIR FRANCE-KLM
Air France-KLM a enregistré une croissance de 5,7% de son trafic (Air France, KLM, Hop!, Transavia) en novembre. La compagnie a transporté 7,4 millions de passagers, en hausse de 5,9%. Concernant la seule activité passagers chez Air France, KLM et Hop!, le trafic a progressé de 5,4% et le nombre de passagers de 5,7% à 6,6 millions. Transavia a transporté 800 000 passagers en novembre, un chiffre en hausse de 7,2%. Son trafic a grimpé de 10,5%.

UBISOFT
En dépit du décalage de la sortie de deux jeux, Ubisoft a confirmé son objectif d’un résultat opérationnel non-IFRS, c’est-à-dire hors éléments exceptionnels, de 270 millions d’euros sur l’exercice 2017/2018. L’éditeur de jeux vidéo ayant abaissé son objectif de chiffres d’affaires à 1,64 milliard d’euros contre 1,7 milliard précédemment, il devrait finalement atteindre une rentabilité opérationnelle record de 16,5% à comparer avec 15,9% annoncés auparavant.

ABEO
Au premier semestre clos fin septembre, Abeo, un acteur majeur sur le marché du sport et des loisirs, a publié un résultat net en baisse de 11,8% à 3,5 millions d'euros. L'Ebitda courant s'est inscrit à 8,5 millions d'euros, en hausse de 9,9% faisant grimper la marge d'Ebitda de 2 points de base à 9,6%. Le chiffre d''affaires a augmenté de 7,8% à 88,7 millions d'euros. La croissance organique s'est elle élevée à 2,1%.

INGENICO
Ingenico Group, spécialiste des solutions de paiement intégrées, a annoncé l'acquisition d'Airlink, distributeur à valeur ajoutée de solutions de paiement. Implantée à Taipei avec plus de 100 salariés, cette société fournit aux acquéreurs et retailers des terminaux de paiement et des services associés tels que l'installation, la maintenance et le développement logiciel.

Les chiffres macroéconomiques

L'excédent commercial allemand a atteint 18,9 milliards d'euros en octobre 2017 contre 18,8 milliards un an plus tôt, a indiqué Destatis. En données provisoires et non ajustées, les exportations allemandes ont bondi de 6,8% et les importations de 8,3% en octobre sur un an. Sur un mois, les premières ont reculé de 0,4%, signant leur deuxième mois consécutif de baisse, et les secondes ont progressé de 1,8% en octobre.

L'Insee dévoilera à 08h45 l'indice de la production industrielle française d'octobre.

Aux Etats-Unis, le rapport sur l'emploi de novembre sera dévoilé à 14h30 tandis que la première estimation de l'indice de confiance du consommateur de l'Université du Michigan pour décembre et les stocks des grossistes d'octobre seront connus à 16h00.

A 08h20, l'euro cote 1,1748 dollar, en baisse de 0,25%.

Hier à Paris

Les marchés européens ont dû s’employer pour rebondir après deux séances consécutives de repli et leurs efforts n'ont été couronnés que d'un modeste succès. Outre des rachats à bon compte, la tendance a été soutenue par le rebond des cours du pétrole (près de 1% de mieux pour le Brent) et la baisse de l'euro : à l'issue de quatre séances de repli, l'euro est sous 1,18 dollar. L'attentisme est toutefois resté de mise alors que la fin de semaine s'annonce chargée sur le plan macro aux Etats-Unis. Le CAC 40 a gagné péniblement 0,18% à 5 383,86 pts et l'EuroStoxx s'est adjugé 0,35% à 3 573,86 pts.

Hier à Wall Street

Pour la première fois cette semaine, les principaux indices de Wall Street ont évolué dans le même sens hier : le Dow Jones et le S&P 500 ont gagné 0,29%, à 24 211,48 et 2 636,98 pts respectivement, tandis que le Nasdaq s'est adjugé 0,54% à 6 812,84 pts. Alors que le dollar a continué à s'apprécier dans l'espoir d'un dénouement favorable dans le dossier de la réforme fiscale, les investisseurs ont bien réagi au rebond du pétrole et ont souhaité refaire une partie de leurs pertes des derniers jours. Le tout malgré une résurgence du risque politique. Côté valeurs, GE et Lululemon ont brillé.