Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - La prudence persiste

AOF - 26 mars 2018


(AOF) - Les principaux marchés actions européens devraient poursuivre leur repli, toujours pénalisés par les tensions commerciales persistantes entre les Etats-Unis et la Chine. Les investisseurs redoutent que l’un des principaux risques sur la croissance mondiale, une guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, se concrétise. En l'absence d'indicateur économique majeur, les opérateurs focaliseront leur attention sur les actualités en provenance des entreprises. Parmi elles, le fabricant suisse d'ingrédients naturels Givaudan a lancé une offre sur son concurrent français Naturex.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une nouvelle bougie noire avec une longue mèche basse ayant quasiment rejoint le support à 5050 points dans des volumes significatifs à 4.40 milliards d'euros. La pression baissière demeure forte, avec des marchés américains dans la tourmente . Une poursuite de la phase baissière semble probable en direction du soutien suivant à 4980 points.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ARCHOS
Archos a creusé sa perte nette en 2017. Cette dernière est ressortie à 6,5 millions d'euros après une perte de 3,4 millions en 2016. Le résultat opérationnel courant du pionnier français de l'électronique grand public est de -3,7 millions contre +0,1 million en 2016. L'Ebitda s'établit à -2,7 millions contre +2,3 millions en 2016 avec une nette réduction des pertes sur le second semestre 2017. La marge brute s'élève à 24 millions sur 2017 contre 32,6 M€ en 2016. Le taux de marge brute ressort à 21% du chiffre d'affaires contre 21,1% l'an passé.

ELIS
Elis, un leader multiservice de la location-entretien de linge plat, de vêtements de travail et d'équipements d'hygiène et de bien-être en Europe et en Amérique latine, a finalisé l'acquisition de 100 % de BW Textilservice en Allemagne. BW Textilservice est une entreprise familiale disposant d'une blanchisserie située dans la région de Stuttgart, qui a réalisé en 2017 un chiffre d'affaires d'environ 24 millions d'euros, entièrement sur le marché de la Santé. Son dirigeant actuel reste directeur du site.

HF COMPANY
HF Company a nettement réduit sa perte nette en 2017. Elle est ressortie à 0,95 million d'euros, contre une perte de 6,8 millions en 2016. La perte opérationnelle courante a atteint 2,5 millions, contre un bénéfice de 3,3 millions un an plus tôt. L'Ebitda s'est établi à - 1 million contre +4,7 millions en 2016.. Après un premier semestre à -1,1 million, l'Ebitda du deuxième semestre est donc redevenu positif, à 0,1 million, souligne le groupe. Le chiffre d'affaires s'est établi à 42,6 millions, en baisse de 37%.

NATUREX
Givaudan va acquérir 40,5% du capital de Naturex, leader mondial des ingrédients naturels issus des plantes, au prix unitaire de 135 euros par action. À l'issue de cette acquisition, Givaudan lancera une offre publique d'acquisition obligatoire visant l'intégralité des actions Naturex non encore détenues, au prix unitaire de 135 euros par action. Cette opération de rapprochement a reçu le soutien du Conseil d'administration ainsi que de l'équipe dirigeante de Naturex.

Les chiffres macroéconomiques

Le détail de la croissance française du quatrième trimestre est attendu à 8h45.

Vers 8h25, l'euro cote 1,2365 dollar, en hausse de 0,06%.

Vendredi à Paris

Les marchés européens ont enchainé leur troisième séance consécutive de nette baisse, toujours pénalisés par le regain de tensions commerciales alimenté par l'administration Trump. Dans ce contexte, les actifs refuges comme l'or se sont distingués favorablement. Le CAC 40 a perdu aujourd'hui 1,39% à 5 095,22 points, proche de son plus bas de l'année atteint le 9 février à 5 079,21 points. Sur la semaine, le principal indice parisien a chuté de 3,55%. L'indice paneuropéen EuroStoxx n'est pas mieux loti, qui a reculé de 1,5% à 3 298,07 points aujourd'hui et de 4,05% en cinq séances.

Vendredi à Wall Street

Wall Street a bien essayé de rebondir en début de séance vendredi mais l'aversion au risque a finalement été la plus forte dans un contexte de guerre commerciale avec la Chine. Pékin a d'ores et déjà réagi, à hauteur de 3 milliards de dollars, aux droits de douanes imposés par les Etats-Unis sur les importations d'acier et d'aluminium. En revanche, aucune réponse n'a pour l'heure été donnée à l'offensive à 60 milliards de dollars lancée jeudi par Trump. Le Dow Jones a donc perdu 1,77% à 23 533, 20 points et le S&P a décroché de 2,10% à 2 588,26 points. Sur la semaine, le DJIA a perdu 5,6% !