Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - La vague vendeuse devrait déferler à nouveau sur l'Europe

AOF - 28 mars 2018


(AOF) - Les marchés européens sont attendus en nette baisse. Hier, Wall Street a craqué en fin de séance, pénalisé par la mauvaise orientation des valeurs techs alors que la polémique Facebook continue à faire des vagues. Ce compartiment devrait donc être également malmené de ce côté de l'Atlantique. De plus, la publication de la dernière estimation de la croissance américaine du quatrième trimestre est à surveiller pour l'impact qu'elle pourrait avoir sur le marché obligataire dans ce contexte général d'aversion pour le risque. Enfin, côté valeurs, plusieurs mid-caps ont dévoilé leurs comptes.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une cinquième bougie noire. Malgré une progression des prix, la bougie noire traduit une pression vendeuse manifeste sur la résistance à 5 140 points. Les vendeurs conservent la main sur le marché et de nouveaux plus bas semblent probables dans les jours à venir en direction du support à 4 980 points.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

IPSEN
Ipsen annonce ce matin que l'Agence européenne des médicaments (EMA), l'autorité de santé européenne, a validé le dépôt de la demande de nouvelle indication de Cabometyx (cabozantinib) pour des patients préalablement traités pour Carcinome Hépatocellulaire (CHC) avancé.

GUERBET
Guerbet a réalisé en 2017 en résultat net de 46,2 millions d'euros, en hausse de près de 60%. L’année 2017 a bénéficié de la rationalisation de la gamme de produits et de la refonte des structures commerciales ainsi que des efforts portant sur les frais de structure mis en place au cours des précédents exercices. Comme anticipé, le groupe a profité de la matérialisation de nouvelles synergies industrielles et logistiques ainsi que d’une réduction de plus de moitié des coûts d’intégration. En conséquence, l’Ebitda est ressorti à 130 millions, en progression de plus de 22%.

METABOLIC EXPLORER
METabolic EXplorer a accusé en 2017 une perte nette de 11,289 millions d'euros après une bénéfice de 6,623 millions en 2016. Le résultat opérationnel courant est ressorti négatif à 2,879 millions, contre + 13 millions un an plus tôt. Le chiffre d'affaires a été multiplié par plus de deux à 4,039 millions. En 2018, le groupe continuera à focaliser ses efforts sur l'accélération de sa transformation.

ORPEA
Orpea a réalisé en 2017 un résultat net de 197,8 millions d'euros, en hausse de 11,4%, soit un rythme supérieur à la progression du chiffre d’affaires. Le résultat opérationnel courant est ressorti à 394,4 millions, en progression de 13,3%. L'Ebitda a progressé de 15,4% à 547,7 millions, soit une marge de 17,5% du chiffre d'affaires, en hausse de 80 points de base.

Les chiffres macroéconomiques

En France, à 08h45, l'Insee dévoilera son enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages pour mars.

Aux Etats-Unis, l'estimation définitive de la croissance du quatrième trimestre sera connue à 14h30, suivie à 16h00 par les promesses de ventes immobilières de février.

A 08h20, l'euro cède 0,11% à 1,2392 dollar.

Hier à Paris

En net rebond en matinée, les principaux marchés actions européens ont rétrocédé une partie de leurs gains en fin de journée, pénalisés par le ralentissement de Wall Street. Sur le marché des changes, l’éloignement de l’un des principaux risques sur la croissance mondiale, une guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, profite au dollar. Le renforcement du dollar face à la monnaie unique (-0,4% à 1,2398 dollar) a constitué un autre facteur de soutien aux actions européennes. Le CAC 40 a clôturé en hausse de 0,98% à 5 115,74 points. L'Euro Stoxx a grimpé de 1,17% à 3 316 points.

Hier à Wall Street

Le rebond de Wall Street n’aura pas duré longtemps dans un contexte qui reste très fébrile et volatile. Bien orientés pendant la plus grande partie de la séance, les marchés se sont retournés à la baisse dans la dernière heure de cotation. Le Dow Jones a clôturé en repli de 1,43% à 23 857,71 points et le S&P a perdu 1,73% à 2 612,62 points. La chute a commencé par les valeurs technologiques sur fond de polémique persistante sur Facebook et la protection des données personnelles. Les autorités pourraient décider de durcir la réglementation après avoir écouté Zuckerberg attendu au Congrès US.