Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Le deuxième trimestre commence mal

AOF - 03 avril 2018


(AOF) - Après le long week-end pascal, les marchés actions européens sont attendus en baisse pour débuter le deuxième trimestre. Les indices devraient s'inscrire dans le sillage du net repli enregistré hier à Wall Street. Les investisseurs continent de s'inquiéter des perspectives des valeurs technologiques et de la montée des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. Au chapitre macroéconomique, les opérateurs pourraient réagir à la publication des résultats définitifs des enquêtes auprès des directeurs d'achats dans le secteur manufacturier en Europe au mois de mars.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie blanche avec un petit corps et des mèches haute et basse mais c'est surtout la baisse des marchés américains qui retient l'attention. Ouvert lundi, ils ont vivement corrigé et devraient entraîner les marchés européens. La dynamique baissière de l'indice français doit maintenant reprendre en direction des soutiens à 5050 puis 4980 points.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

GROUPE GORGE
Groupe Gorgé a dévoilé une perte nette part du groupe de 16,1 millions d'euros au titre de 2017, à comparer avec une perte nette part du groupe de 800 000 euros un an plus tôt. L'Ebitda ajusté - qui tiennent compte de la sortie de ces filiales ainsi que des éléments non courants du résultat opérationnel notamment dans les pôles Systèmes Intelligents de Sûreté et Protection des Installations à Risques - annuel de Groupe Gorgé, de son côté, a chuté de 49,3% pour atteindre 10,9 millions d'euros.

SCOR
SCOR a annoncé la nomination de Laurent Rousseau au poste de Directeur Général Adjoint de SCOR Global P&C ainsi que son arrivée au sein du Comité exécutif du groupe à compter du 1er avril 2018. Dans ses nouvelles fonctions, il aura la charge des activités de Spécialités et de SCOR Business Solutions. Laurent Rousseau, actuellement Directeur de la souscription des traités de SCOR Global P&C pour la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique, a occupé des fonctions de conseil, de stratégie et de souscription depuis son entrée dans le Groupe en 2010.

SQLI
SQLI a divisé son bénéfice net par trois entre 2016 et 2017, à 2 millions contre plus de 6. Son Ebitda est passé de son côté de 15,3 à 13,2 millions d'euros en raison d'une sous-performance opérationnelle en France, principalement sur le site de Paris, et du surinvestissement nécessaire à la mise en œuvre du plan stratégique. Ces éléments ont pesé sur le taux d'emploi (recul de 1,5%). Un plan d'actions à court terme a été mis en œuvre, contribuant à une amélioration des indicateurs opérationnels de SQLI entre le premier et le second semestre 2017.

TIKEHAU
Tikehau Capital a dévoilé un bénéfice net part du groupe de 314,4 millions d'euros au titre de 2017, contre 124,6 millions au titre de l’exercice 2016 sur une base pro forma. La société de gestion a détaillé les résultats de ses activités d'investissement et de gestion d'actifs. Les activités d'investissement ont vu leur résultat opérationnel ressortir à 347,3 millions pour des revenus de 387,3 millions. Le résultat opérationnel des activités de gestion d'actifs a atteint, lui, 16 millions pour 57,9 millions de revenus.

Les chiffres macroéconomiques

En Allemagne, les ventes au détail ont progressé de 1,3% en février sur un an, annonce à l'instant Destatis, l'institut allemand de statistiques. Elles avaient augmenté de 2,3% en janvier. En rythme mensuel, les ventes au détail allemandes ont rebondi de 0,7% après -0,7% en janvier. Le consensus Reuters était à +2,2% et +0,8%.

L'indice définitif des directeurs d'achats (PMI) IHS-Markit Manufacturier de mars est attendu à 9h50 en France, à 9h55 en Allemagne et à 10h en zone euro.

Vers 8h25, l'euro cote 1,2313 dollar, en hausse de 0,03%.

Hier à Paris

Les marchés actions européens étaient fermés en raison du weed en de Pâques.

Hier à Wall Street

Alors que les investisseurs européens prolongeaient hier leur week-end pascal, les cotations ont repris à Wall Street. A l'orée de ce deuxième trimestre, il n'y a pas eu de miracle pour les Bourses américaines qui ont clôturé en nette baisse dans un contexte toujours marqué par le malaise sur le front de la tech et la forte tension commerciale avec la Chine. Pékin a annoncé des droits de douane sur une série de produits américains en réponse aux décisions protectionnistes prises par Trump ces dernières semaines. Le Dow Jones a perdu 1,90% à 23 644,19 points et le S&P 2,23% à 2 581,88 points.