Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Le rebond s'annonce franc

AOF - 05 avril 2018


(AOF) - Les marchés européens devraient nettement rebondir ce matin, galvanisés par le retournement spectaculaire de tendance enregistré hier à Wall Street. En forte baisse en début de séance, les marchés américains ont finalement clôturé sur une hausse franche. L'idée que la Chine et les Etats-Unis ont trop à perdre à une escalade protectionniste fait donc son chemin sur les marchés financiers, faisant refluer la crainte d'une guerre commerciale et l'aversion au risque. Avec ces considérations en arrière-plan, les investisseurs auront aussi tout loisir de réagir aux nombreuses statistiques du jour.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie noire à petit corps et avec une longue mèche basse. Dans des volumes plutôt élevés à 3,90 milliards d'euros, les acheteurs ont tenu le marché et permettent une stabilisation des cours sous la résistance à 5 195 points. Une poursuite de ce mouvement de reprise sera anticipé lors du franchissement de 5 195 points, en direction de la moyenne mobile 100 jours à 5312 points.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ACCORHOTELS
AccorHotels annonce à l'instant la conclusion d'un partenariat stratégique avec le groupe Mantis, société basée en Afrique du Sud et qui exploite une collection d'établissements et de lodges cinq étoiles, répartis dans le monde entier, détenus en propre, gérés par l'enseigne ou portant le label Mantis. Concrètement, le groupe français prend une participation de 50 % dans Mantis Group.

KERLINK
Kerlink affiche sa satisfaction face à ses résultats annuels. Sa perte nette s'est nettement réduite, passant de -1,7 million à -308 000 euros. Sa perte d'Ebitda a suivi la même tendance, passant de -689 000 à -313 000 euros. Sur le seul second semestre, Kerlink a généré un Ebitda positif de 800 000 euros. "Après la mise en oeuvre de la stratégie de conquête de parts de marché, le Groupe est désormais en mesure de déployer des contrats plus contributifs", commente la société spécialisée dans les réseaux et solutions dédiés à l’Internet des Objets.

OSE IMMUNOTHERAPEUTICS
Boehringer Ingelheim et OSE Immunotherapeutics ont signé un accord mondial de collaboration et de licence en immuno-oncologie pour développer OSE-172, un nouvel inhibiteur de point de contrôle visant les lignées cellulaires myéloïdes. OSE Immunotherapeutics pourrait recevoir jusqu'à 1,1 milliard d'euros, si toutes les étapes prévues sont atteintes. OSE-172, anticorps monoclonal anti-SIRPa, est actuellement en développement préclinique avancé, avec un potentiel de développement dans des cancers variés.

UBISOFT
Ubisoft annonce que les ventes de Far Cry 5 sont plus de deux fois supérieures à celles réalisées sur Far Cry 4, lors de la première semaine, faisant du jeu le titre le plus rapidement vendu de toute l'histoire de la franchise. Les ventes digitales représentent à elles seules plus de 50% de l'ensemble des ventes. Far Cry 5 devient le deuxième meilleur lancement d'un jeu Ubisoft avec un chiffre d'affaires de 310 millions de dollars, juste derrière Tom Clancy's The Division, sur la même période.

Les chiffres macroéconomiques

En Allemagne, les commandes à l'industrie ont augmenté de 0,3% en février sur un mois après avoir baissé de 3,5% (révisé de -3,9%) en janvier. Le consensus Reuters était de +1,5%.

IHS-Markit dévoilera ce matin ses indices des directeurs d'achat Composite de mars pour la France (09h50), l'Allemagne (09h55) et la zone euro (10h00). Il s'agit des versions définitives.

A 11h, Eurostat dévoilera l'indice des prix à la production et les ventes au détail en février en zone euro.

Aux Etats-Unis, les investisseurs découvriront à 14h30 la balance commerciale de février et les inscriptions hebdomadaires au chômage.

A 08h25, l'euro cote 1,2264 dollar, en repli de 0,15%.

Hier à Paris

Les investisseurs européens sont restés à l'écart des actifs risqués aujourd'hui en dépit de la timide tentative de rebond observée en début de matinée. Alors que le ton est monté entre la Chine et les Etats-Unis dans le dossier commercial, le CAC 40 a perdu 0,20% à 5 141,80 points et l'EuroStoxx a reculé de 0,20% à 3 340,24 points. Ces baisses sont toutefois restées limitées et se sont même résorbées en fin de séance dans le sillage de Wall Street sans qu'il soit vraiment possible d'en identifier un catalyseur précis. Côté valeurs, seuls 11 titres ont terminé en hausse au sein du CAC 40.

Hier à Wall Street

Les optimistes, qui n'étaient pourtant pas nombreux en début de séance, ont finalement repris la main à Wall Street. Le Dow Jones a ainsi clôturé en progression de 0,96% à 24 264,30 points après avoir perdu plus de 2% à l'ouverture. Le S&P a repris 1,16% et le Nasdaq 1,45%. Ce retournement peut s'expliquer par plusieurs facteurs. D'abord, les investisseurs ont sans doute tablé sur une résolution négociée des tensions commerciales alors que les taxes sino-américaines n'ont pas de date précise d'entrée en vigueur. Ensuite, les stats américaines, notamment l'enquête ADP, ont été plutôt solides.