Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - L'embellie pourrait se prolonger

AOF - 18 mai 2018


(AOF) - La hausse des marchés actions européens devrait se poursuivre, soutenue par la faiblesse de l'euro. Les investisseurs pourraient également être rassurés par les efforts déployés par la Chine pour trouver un accord dans le conflit commercial qui l'oppose aux Etats-Unis. Pékin aurait en effet formulé des propositions à Washington en vue de réduire le déficit commercial entre les deux pays. Au chapitre des valeurs, Natixis et Vivendi ont présenté des chiffres. Si la tendance se confirme, le CAC 40 alignerait sa septième semaine consécutive de hausse, évoluant au plus haut depuis la fin 2007.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une grande bougie blanche avec une clôture au plus haut de la séance, dans des volumes importants à 3.60 milliards d'euros. La résistance à 5567 points a été nettement débordée. Le marché semble avoir été tiré en fin de séance : cela pourrait être le baroud d'honneur de la tendance.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

BOLLORE
Bolloré a dévoilé hier soir un chiffre d'affaires de 5,33 milliards d'euros pour le premier trimestre, en croissance de 6% en organique. Il fait plus que doubler en données publiées (+107%) compte tenu d'un effet de périmètre de 2,673 milliards d'euros correspondant à l'intégration globale de Vivendi et à la sortie de Havas, désormais consolidé dans le groupe Vivendi. Les variations de devises ont un effet négatif de 234 millions d'euros sur le chiffre d'affaires du premier trimestre 2018.


NATIXIS
Natixis a présenté des résultats en nette progression au premier trimestre. La banque française a enregistré un bénéfice net part du groupe en augmentation de 15% à 323 millions d’euros. Hors éléments exceptionnels, il a aussi progressé de 15% à 502 millions d'euros. Le coût du risque a, lui, reculé 38,6% à 43 millions d’euros. Dans le même temps, le produit net bancaire a augmenté de 3% à 2,4 milliards d’euros. Celui des métiers a, lui, progressé de 3% à 2,28 milliards d'euros. La hausse est de 8% à taux de change constants.

VIVENDI
Vivendi vient de publier son point d’activité au titre du premier trimestre 2018. Ainsi, le groupe de médias et de communication a réalisé un chiffre d’affaires de 3,109 milliards d’euros, en hausse de 16% par rapport au premier trimestre 2017, notamment grâce à la consolidation d’Havas (+482 millions d’euros).

UBISOFT
Ubisoft a enregistré sur l’exercice 2017-2018, clos fin mars, un bénéfice net de 139,5 millions d’euros contre 107,8 millions d’euros lors du précédent. Le résultat opérationnel ajusté de l’éditeur de jeux vidéo a augmenté de 26,2% à 300,1 millions d’euros, supérieur à l’objectif d’environ 270 millions d’euros. Il affiche ainsi une marge opérationnelle ajustée record de 17,3% contre 16,3% en 2016-17.

Les chiffres macroéconomiques

En Allemagne, les prix à la production ont augmenté de 0,5% en avril sur un mois et de 2% sur un an. Le consensus Reuters était de +0,3% et +1,8%. Ils avaient progressé de 0,1% et 1,9% en mars.

Aucun autre indicateur n'est attendu.

Vers 8h25, l'euro cote 1,1810 dollar, en hausse de 0,09%.

Hier à Paris


Les marchés européens ont enregistré une séance paisible, toujours soutenus par la baisse de l'euro. La monnaie unique a oscillé autour de 1,18 dollar, au plus bas depuis mi-décembre 2017. Les investisseurs continuent à préférer les actifs libellés en dollars, plus rémunérateurs. Côté valeurs, Bouygues a déçu, pas Europcar. Le CAC 40 a avancé de 0,98% à 5 621,92 points, au plus haut depuis plus de 10 ans. De son côté, le Dax allemand est repassé au-dessus des 13 000 points, à 13 103,63 points, à la faveur d'une progression de 0,82%. Enfin, l'EuroStoxx s'est apprécié de 0,8% à 3 591,32 points.

Hier à Wall Street


La complaisance des investisseurs a ses limites. Si la tendance globale reste plutôt favorable sur les marchés américains comme européens, la séance d’hier s’est terminée en légère baisse à Wall Street alors que les taux longs américains ont dépassé 3,10%. Entrainant le dollar à leur suite, ils ont mis les actions sous pression en dépit d’une première moitié de séance dans le vert. L’ambiance a aussi été alourdie par les doutes quant à la capacité des Etats-Unis et de la Chine de s’accorder dans le dossier commercial. Le Dow Jones a cédé 0,22% à 24 713,98 points et le S&P 0,09% à 2 720,13 pts.