Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Les investisseurs devraient reprendre confiance

AOF - 03 août 2018


(AOF) - Les marchés européens devraient se placer dans le sillage haussier de Wall Street pour terminer la semaine. Parmi les facteurs de soutien à cette tendance, l'euro devrait jouer un rôle important, qui évolue à son plus bas niveau depuis plus d'un mois. Le dollar profite de son statut de valeur-refuge face aux tensions commerciales. Autre catalyseur : les publications de résultats sont plutôt solides ce matin, de Crédit Agricole à Allianz. Cependant, pour que la progression s'affirme, il va falloir que les statistiques soient au rendez-vous, qu'il s'agisse des PMI de juillet ou de l'emploi US.

L'analyse technique du CAC 40

L'information n'était pas disponible.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

CREDIT AGRICOLE S.A
Crédit Agricole S.A a enregistré une progression de 6,4% de son résultat net part du groupe au deuxième trimestre, à 1,436 milliard d'euros. Son résultat brut d'exploitation a augmenté de son côté de 15,3% pour atteindre 2,19 milliards et son produit net bancaire est ressorti à 5,17 milliards, en croissance de 9,8%. Le consensus Reuters était de 1,038 milliard pour le bénéfice net et de 4,92 milliards pour le produit net bancaire. Le coût du risque de la banque verte a baissé de 36,5% à 223 millions d'euros.

EURAZEO
Eurazeo a annoncé la signature d’un accord avec Thomas Meyer, fondateur et actionnaire de contrôle de Desigual, la marque espagnole de vêtements, concernant la cession de sa participation de 10% dans la société. Les deux parties ont décidé, compte tenu de l’environnement de marché et de leurs échéances et objectifs respectifs, qu’il était dans leur intérêt et dans celui de Desigual que Thomas Meyer devienne l’actionnaire unique de la société.

NATIXIS
Natixis a présenté des résultats en nette progression et supérieurs aux attentes au deuxième trimestre. La banque française a enregistré un bénéfice net part du groupe en augmentation de 19% à 580 millions d’euros. Hors éléments exceptionnels, il a progressé de 5% à 556 millions d'euros. Le consensus Inquiry Financial réalisé pour Reuters s’élevait à 497 millions d’euros. Le coût du risque a, lui, reculé de 40% à 40 millions d’euros. Dans le même temps, le produit net bancaire a augmenté de 7% à 2,577 milliards d’euros. Celui des métiers a, lui, progressé de 3% à 2,35 milliards d'euros.

LAFARGEHOLCIM
LafargeHolcim a acquis Metro Mix, l'un des principaux fournisseurs de béton prêt-à-l'emploi dans la région métropolitaine de Denver, au Colorado. Avec Metro Mix, LafargeHolcim renforce sa position aux États-Unis, où il est déjà présent dans le ciment, le béton prêt-à-l'emploi, les granulats et l'asphalte. Metro Mix exploite deux centrales à béton prêt-à-l'emploi et a réalisé un chiffre d'affaires net d'environ 30 millions de dollars en 2017. 

Les chiffres macroéconomiques

Entre 09h50 et 10h00, IHS-Markit dévoilera ses indices définitifs des directeurs d'achats (PMI) Composite de juillet pour la France, l'Allemagne et la zone euro.

En zone euro, les ventes au détail de juin seront dévoilées à 11h00.

Aux Etats-Unis, à 14h30, les investisseurs découvriront le rapport sur l'emploi de juillet. Il sera suivi à 15h45 par l'indice définitif des directeurs d'achats (PMI) Services de juillet. A 16h00, l'indice ISM Services de juillet terminera le bal des statistiques du jour.

A 08h20, l'euro est stable à 1,1584 dollar.

Hier à Paris

Les marchés européens ont enchainé leur deuxième séance consécutive de baisse après que Washington a confirmé un durcissement de sa position dans le conflit commercial qui l'oppose à Pékin. Le Secrétaire d'Etat au Commerce a indiqué qu'il va finalement passer à 25%, et non 10% comme prévu initialement, les droits de douane sur 200 milliards de dollars d'importations chinoises. Côté valeurs, Amundi et Axa ont été recherchés après leurs résultats trimestriels et Sodexo a été pénalisé par l'abaissement de l'opinion de Bernstein. Le CAC 40 a perdu 0,68% à 5 460,98 points et l'EuroStoxx 1,13%.

Hier à Wall Street

Wall Street a bien résisté au regain de tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, qui a pourtant gâché la séance en Asie et en Europe. La hausse du dollar qu'il a entrainée n'a pas perturbé outre mesure les investisseurs qui ont préféré se concentrer sur l'actualité des entreprises. Cette dernière avait de quoi les galvaniser : Apple a dépassé, pour la première fois dans l'histoire de la finance, les 1000 milliards de dollars de capitalisation et Tesla s'est enflammé de plus de 16% ! Le Dow Jones a cédé un symbolique 0,03% à 25 326,16 pts, le S&P a gagné 0,49% et le Nasdaq 1,24%.