Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Les marchés européens devraient tenter de repartir de l'avant

AOF - 20 juin 2018


(AOF) - Les marchés européens devraient ouvrir proches de leur niveau d’équilibre, avec un biais haussier, après plusieurs séances consécutives de net repli. Nul doute que l’évolution du dossier commercial entre la Chine et les Etats-Unis sera une nouvelle fois sur le devant de la scène. Washington et Pékin se sont en effet engagés dans une logique de surenchère concernant leurs droits de douane respectifs. Sur le front macroéconomique, l’agenda sera bien mince, tant en Europe, qu’aux Etats-Unis. Côté valeurs, les opérateurs pourront réagir à l’acquisition par Capgemini d’Adaptive Lab.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'un doji sur le support à 5388 points. Malgré l'ouverture d'un second gap baissier dans des volumes plutôt importants à 4 milliards d'euros, les cours n'ont pas enfoncé ce niveau, renforcé par la MM 100 et par le ratio de 38% de Fibonacci. Le mouvement correctif est violent mais pour l'instant, il n'a pas encore permis l'enfoncement en clôture d'un soutien. La tendance reste neutre à ce stade.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ARGAN

Le loueur-développeur d'entrepôts Premium Argan annonce l'acquisition d'une base logistique frais sur la commune de Wissous (91), quelques jours après avoir acquis un entrepôt neuf loué à Samada sur la même commune. Cette plateforme logistique frais de 20 000 m², précédemment propriété de KUEHNE + NAGEL, fera l'objet d'une restructuration lourde et sera disponible à la location à partir du mois de juin 2019.


CAPGEMINI
Capgemini acquiert Adaptive Lab, un studio de design digital qui aide les entreprises à tirer parti des évolutions technologiques et de leurs implications sur les changements de comportements de leurs clients. Grâce à cette acquisition, Capgemini répond à la demande croissante des clients du Groupe pour des services digitaux de bout en bout, notamment au Royaume-Uni. Fondé en 2009 et composé d'une équipe de 50 concepteurs, développeurs et spécialistes en stratégie, Adaptive Lab possède une forte expertise en design, notamment dans les secteurs des services financiers et des télécoms.

FAURECIA
Faurecia a signé le 15 juin dernier un accord d’Amendement et Extension (A&E) de sa ligne de Crédit Syndiqué de 1,2 milliard d’euros, initialement signée en décembre 2014 et déjà amendée en juin 2016. « Ce nouvel accord étend la maturité de la ligne, non tirée à ce jour, de juin 2021 à juin 2023, avec deux options d’extension d’une année. Il en améliore également les conditions économiques », explique l’équipementier automobile, dans son communiqué.

GTT
GTT a reçu une commande du chantier sud-coréen Hyundai Heavy Industries pour la conception des cuves d'un nouveau méthanier de 174 000 m3 pour le compte de l'armateur grec Thenamaris. La livraison de ce navire est prévue pour septembre 2020. Ces cuves seront dotées du système de confinement à membranes Mark III Flex. Ce système d'isolation bénéficie d'un important retour d'expérience.

Les chiffres macroéconomiques

Aux Etats-Unis, à 16h, les investisseurs prendront connaissance des reventes de logements en mai.

Vers 8h10, l'euro cote 1,1575 dollar et affiche un léger repli de 0,09%.

Hier à Paris


Les actifs risqués ont subi de lourds dégagements aujourd'hui. Les investisseurs ont une nouvelle fois affiché leur prudence suite à la dernière offensive de Donald Trump dans le dossier des relations commerciales avec la Chine. Le président américain veut taxer à 10% 200 milliards de dollars d'importations chinoises. En fin de séance, les indices ont toutefois amorcé une timide réduction de leurs pertes, à la suite des banques, après l'accord franco-allemand sur un renforcement de la zone euro. Le CAC 40 a perdu 1,1% à 5 390,63 points et l'EuroStoxx 50 a reculé de 0,9% à 3 435,3 points.

Hier à Wall Street


Wall Street a enchainé sa troisième séance de baisse hier, toujours pénalisé par la surenchère protectionniste entre la Chine et les Etats-Unis. Donald Trump souhaite taxer 200 milliards de dollars d'importations chinoises supplémentaires, après les 50 milliards visés vendredi, et Pékin promet des mesures de rétorsion. Dans ce contexte, les investisseurs ont cédé au classique "flight to quality" favorable aux obligations souveraines US ou allemandes et au dollar. Le Dow Jones a perdu 1,15% à 24 700,21 points et est désormais en négatif (-0,5%) depuis le début de l'année. Le S&P a lâché 0,4%.