Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - Les marchés européens sont attendus dans le vert, les résultats d'entreprises à la une

AOF - 24 juillet 2018


(AOF) - Les marchés européens devraient rebondir ce mardi après un début de semaine morose. Avec toujours les tensions commerciales en arrière-plan, les investisseurs vont avoir tout loisir de réagir aux publications de résultats d'entreprises de plus en plus nombreuses : Edenred, SSB, PSA mais aussi Randstad ou UBS ont dévoilé leurs performances semestrielles. Du côté de la macroéconomie, les PMI flash de juillet seront publiés dans la première heure de cotation en Europe et cet après-midi aux Etats-Unis. Ils devront confirmer la reprise de la croissance après une première moitié d'année au ralenti.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une troisième bougie noire d'affilée renvoyant les cours sur le bas de l'intervalle de consolidation des derniers jours à 5 350 points. Tant que ce soutien n'est pas enfoncé, il n'y aura aucune tendance franche de dégagée. A la hausse, c'est la résistance à 5 458 points qu'il faut surveiller.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

PSA
PSA a dévoilé un bénéfice net consolidé de 1,7 milliard d'euros au titre du premier semestre 2018, en progression de 242 millions d'euros par rapport au premier semestre 2017. Le résultat net part du Groupe est de 1,48 milliard, en hausse de 226 millions. Le résultat opérationnel courant (ROC) du groupe s’élève à 3,017 milliards d'euros, en hausse de 48,1%, soit 7,8% de marge opérationnelle courante. Dans le détail, le ROC du périmètre historique Peugeot-Citroën-DS (PCD) progresse de 29,9% à 1,873 milliard.

BIOSYNEX
Au 1er semestre 2018, Biosynex a réalisé un chiffre d’affaires de 16 millions d'euros, en hausse de 2,6%. Le segment d’activité Grand Public (pharmacies et GMS) a généré un chiffre d’affaires de 8,6 millions d'euros, en progression de 7,8%. Il récolte, selon le spécialiste des tests de diagnostic rapide, les premiers fruits de sa structuration commerciale. Poursuivant sa logique de recentrage du catalogue sur ses produits les plus rentables, le segment professionnel est ressorti en décroissance de 2,8% à 7,4 millions et représente 46% du chiffre d'affaires total.

BIGBEN
Bigben a réalisé au 1er trimestre 2018/19 (clos fin juin 2018), un chiffre d’affaires de 48,7 millions d'euros, en progression de 3,3%. " A périmètre comparable, hors acquisition du studio de développement Cyanide le 20 juin 2018, la hausse est de 0,4% " a indiqué le spécialiste de l’édition de jeux vidéo, de la conception et de la distribution d’accessoires mobiles et de gaming. L’activité Gaming a enregistré une croissance de 60%, avec un chiffre d’affaires de 23,5 millions d'euros. Elle a bénéficié d'un triplement du chiffre d’affaires Jeux vidéo à 16,2 millions.

MICHELIN
Michelin a publié ses résultats du 1er semestre 2018. Ainsi, le fabricant de pneumatique a engrangé un bénéfice net de 917 millions d’euros sur la période, en hausse de 6% par rapport au 1er semestre 2017. En revanche, le résultat opérationnel recule à 1,35 milliard d’euros (contre 1,42 milliard un an plus tôt) et le résultat opérationnel sur activités courantes ressort à 1,327 milliard d’euros (contre 1,393 milliard).

Les chiffres macroéconomiques

En France, l'Insee dévoilera à 08h45 son indice du climat des affaires de juillet.

Entre 09h et 10h, IHS-Markit publiera ses indices flash des directeurs d'achats (PMI) Composite de juillet pour la France, l'Allemagne et la zone euro.

Aux Etats-Unis, l'indice flash PMI Composite de juillet sera connu à 15h45.

A 08h20, l'euro cède 0,15% à 1,1670 dollar.

Hier à Paris

Les marchés européens ont clôturé cette première séance de la semaine en territoire négatif. Les tensions liées à la guerre commerciale que se livrent Etats-Unis et Chine continuent de hanter les esprits. Surtout que se dessine un nouveau champ de bataille : le marché des changes. Du côté des valeurs, Atos a trébuché après une grosse opération M&A et ses résultats. De son coté, Ryanair a battu de l’aile en raison de ses prévisions prudentes pour cet été. Au son de la cloche, le CAC 40 a reculé de 0,37% à 5 378,25 points et l'EuroStoxx 50 a perdu 0,20% à 3 453,21 points.

Hier à Wall Street

Wall Street a clôturé une nouvelle fois hier proche de l’équilibre. Les investisseurs hésitent à s’emballer pour des résultats d’entreprises mitigés - Hasbro (+12,89%) a été salué mais Halliburton (-8,10%) a été sanctionné - alors que les menaces de guerre commerciale rodent toujours. Les déclarations du week-end de Donald Trump font craindre aux observateurs qu’une guerre des changes ne se déclare par dessus les tensions déjà palpables avec la Chine. Par ailleurs, Amazon a été pénalisé par un tweet du président. Le Dow Jones a cédé 0,06% à 25 044,29 pts et le S&P a gagné 0,18% à 2 806,98 pts.