Bourse

Marchés

Morning meeting AOF France / Europe - L'ouverture s'annonce incertaine

AOF - 22 mai 2018


(AOF) - Les marchés européens pourraient ouvrir la séance sans direction claire. Les investisseurs gardent les yeux rivés sur l'euro, qui poursuit sa dégringolade et soutient les actions, mais aussi sur Rome où un gouvernement des partis anti-système pourrait voir le jour sous la direction de Giuseppe Conte. Pour le reste, les catalyseurs pourraient venir à manquer alors que la saison des publications trimestrielles est en train de se terminer - quelques mid-caps doivent encore dévoiler leurs résultats mais les plus grosses entreprises ont rendu publics leurs comptes - et que l'agenda macro est vide.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie blanche avec une nouvelle mèche haute proche de la résistance à 5 666 points. Dans des volumes assez faibles dus au jour férié lundi, l'indice français poursuit sa tendance haussière, enchaînant une neuvième bougie blanche d'affilée. Perché après 600 points de hausse en ligne droite, la tendance haussière ne donne toujours aucun signe de retournement.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ABEO
Abeo a dévoilé un chiffre d'affaires de 52,9 millions d'euros au titre du quatrième trimestre clos fin mars. Il a bondi de 24% en données publiées grâce à un effet périmètre favorable de +17,3% (croissance externe incluant Meta GmbH depuis novembre 2017, Cannice (Shandong Kangnas Sports Co) depuis janvier 2018 et Bosan BV depuis mars 2018). En organique, l'activité d'Abeo a progressé de 8,5% au quatrième trimestre. Ainsi, sur l'ensemble de l'exercice 2017/2018, Abeo a enregistré un chiffre d'affaires de 187,9 millions d'euros en progression de 12,4%.

DERICHEBOURG
Le spécialiste des services à l'environnement détaillera ses résultats du premier semestre en fin de journée. Début février, lors de son assemblée générale, Derichebourg avait confirmé les bonnes perspectives d'activité pour l'exercice en cours. Le groupe a formulé des éléments chiffrés sur le premier trimestre. Son chiffre d'affaires a atteint 699,9 millions d'euros, en hausse de 18%. L'Ebitda a également grimpé de 18% à 41,2 millions. En Bourse, le titre a clôturé lundi sur un gain de 0,99% à 7,145 euros.

TXCELL
TxCell, société qui développe des immunothérapies cellulaires basées sur des cellules T régulatrices (Tregs) pour l'inflammation, l'auto-immunité et la transplantation, le présentera à plusieurs reprises au premier Treg Directed Therapies Summit, qui se tiendra à Boston, aux États-Unis, du 22 au 24 mai 2018. Cette conférence, une première en son genre, rassemblera les experts académiques et industriels dans le domaine des thérapies in vivo et ex vivo basées sur les Tregs.

VALLOUREC
Après avoir cédé 2,4% vendredi, Vallourec a rebondi lundi de 11,09% à 5,81 euros. Les investisseurs ont été rassurés par la publication d'une note d'UBS. Le courtier a confirmé sa recommandation d'Achat et son objectif de cours de 7 euros sur le titre. Avec la reprise du cycle et les efforts de restructuration menés par le groupe, ce dernier est d'un point opérationnel comme financier le plus adapté du secteur à profiter d'un environnement pétrolier robuste, indique le broker.

Les chiffres macroéconomiques

Aucune statistique n'est annoncée.

A 08h20, l'euro cote 1,1774 dollar, en repli de 0,17%.

Hier à Paris

Les principaux marchés actions européens ouverts (la Bourse allemande est notamment fermée pour cause de lundi de Pentecôte) ont clôturé en hausse, soutenus par la baisse de l'euro. Les investisseurs privilégient le dollar depuis l'annonce de l'apaisement des tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis. Ils se méfient également de l'euro en raison de l’incertitude politique en Italie. L'indice actions phare, le Mib milanais, a d'ailleurs abandonné 1,58%, emportant l'Espagne dans son sillage. Le CAC 40 a gagné 0,41% à 5 637,51 points. L'Euro Stoxx 50 a terminé proche de l'équilibre.

Hier à Wall Street

Wall Street a signé une nette hausse pour commencer la semaine, dans un contexte de détente des relations américano-chinoises. Les deux grandes puissances se sont mises d'accord pour éviter une guerre commerciale et auraient acté les termes d'un accord "gagnant-gagnant" selon Pékin. L'enjeu de ces négociations était d'éviter une surenchère de droits de douane entre les deux pays qui aurait sans doute grevé la croissance du commerce mondiale. Côté valeurs, GE poursuit sa cure d'amaigrissement. Le Dow Jones a gagné 1,21% à 25 013,29 points et le S&P 500 0,74% à 2 733,01 points.